Le salaire des chauffeurs augmentera de 1.1 %

 27/04/2017  Claude Yvens  enews
Le salaire des chauffeurs augmentera de 1.1 %

Depuis un bon mois, les syndicats et le sorganisation patronales négociaent une nouvelle convention collective. La fumée blanche est apparue lundi au sein de la Commission Paritaire 140.03.

Rappel des exigences des fédérations et des syndicats

Points principaux du protocole d’accord

  • application intégrale de la marge salariale de 1,1% dès le 1/6/2017
  • pas d’annualisation du calcul du temps de travail
  • la cotisation patronale pour la pension complémentaire sera de 0,92% à partir du 1 juillet 2018, avec un minimum garanti de 75 euros par trimestre (80 euros en 2019). Ceci rapproche le régime du deuxième pilier pour les chauffeurs du régime des employés (CP 226).
  • la flexibilité pourra aussi être appliquée aux contrats temporaires d’une durée d’au moins deux mois, et ce jusqu’en 2019. Fin 2018, les partenaires sociaux  analyseront dans quelle mesure ceci a permis d’engager par la suite des travailleurs à durée indéterminée.
  • indexation unique des primes de départ et de l’indemnité ‘accident mortel’

Dumping social

Dans ce domaine, un code de conduite sera publié sur le modèle de la CCT ‘à travail égal, salaire égal’.

Formation

  • prolongation de la CCT pour deux ans
  • passage du pourcentage à un nombre de journées
  • attribution d’une indemnisation en cas de formation en alternance

Prolongation de conventions collectives

  • crédit-temps et emplois de fin de carrière
  • intervention financière dans le permis de conduire
  • perte de la sélection médicale
  • paiement en cash
  • chômage avec complément d’entreprise
  • formation

Nouveaux groupes de travail

  • digitalisation (entre autres pour la feuille de prestations électronique)
  • règles et prévention sur la consommation d’alcool et de drogues
  • arrivée de futurs chauffeurs, réintégration au travail, burn-out, condition des travailleurs âgés, mise à jour de la formation des ‘parrains’, égalité des genres…
  • correction des anomalies dans la distribution des chèques-repas et des écocheques

Les syndicats se sont engagés à ne pas entreprendre d’actions qui feraient obstacle à l’esprit et à la lettre de ce protocole d’accord social.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !