Zalando récupère les boîtes à chaussures grâce à des robots TORU

 30/08/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics, E-commerce, Handling
Zalando récupère les boîtes à chaussures grâce à des robots TORU

Zalando a commandé six robots ‘pick & put’ supplémentaires à la startup Magazino (Munich). La plateforme de mode en ligne les déploiera dans son centre de distribution de Lahr, en Allemagne. Grâce à l’intelligence artificielle, aux caméras 3D et à de nombreux capteurs, le robot TORU peut récupérer de manière autonome les boîtes à chaussures des rayonnages et les réapprovisionner, dans un environnement où des employés travaillent également.

Pendant huit mois, Zalando a testé deux robots dans un espace clos de son centre de distribution à Erfurt, où ils ne pouvaient pas interférer avec le processus de traitement des commandes. L’entreprise a particulièrement fait attention aux compétences nécessaires pour retirer les boîtes à chaussures de manière autonome des rayonnages et les réapprovisionner.

Les deux TORU testés, ainsi que les six nouveaux, seront bientôt transférés à Lahr. Ils seront tout d’abord ‘formés’ dans une zone séparée. Dans une deuxième phase, ils seront reliés au système WMS afin de traiter efficacement les commandes des clients.

Les robots TORU sont destinés à travailler avec et aux côtés d’opérateurs humains, dans le même environnement. Ils peuvent, entre autres, être utilisés pour récupérer les boîtes à chaussures des rayonnages les plus bas ou les plus hauts, souvent difficiles d’accès pour les travailleurs.

Début 2018, Magazino a reçu 20 millions d’euros d’entreprises telles que Zalando et Fiege, ce qui a donné un certain élan à l’entreprise. Au total, 81 TORU ont été commandés (dont 30 par FIEGE) et 40 ont déjà été livrés. Les robots sont aujourd’hui déployés en Allemagne et en Pologne. Un projet pilote est également organisé en Belgique. « Nous passons maintenant aux étapes suivantes du processus de test », déclare l’entreprise, qui n’a pas le droit de dévoiler le nom du distributeur de chaussures ou de l’entreprise logistique qui fait le test dans notre pays.

Une introduction en France est en préparation. « Le pays le plus prometteur est le Royaume-Uni, mais en raison de l’incertitude autour du Brexit, les tests ont été mis en attente », ajoute-t-elle.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !