Wehkamp : Livrer en une demi-journée

 14/03/2016  Claude Yvens  Logistics
Wehkamp : Livrer en une demi-journée

WDP construit, pour Wehkamp à Zwolle aux Pays-Bas, le plus grand centre de distribution automatique au monde. Ce nouveau magasin s’articule autour de systèmes de stockage sophistiqués censés permettre de livrer les commandes en une demi-journée.

« Dans la demi-heure après que le client a appuyé sur le bouton de commande, celle-ci doit être prête à être expédiée. Tel est notre objectif pour le nouveau centre de Zwolle et pour y arriver, nous avons automatisé le magasin au maximum. Nous partons du principe que le shopping sur internet va continuer à croître pendant un certain nombre d’années encore et aussi rapidement que ces derniers temps. De plus, nos clients seront toujours plus exigeants et cela signifie qu’il faudra livrer plus vite et avec plus de minutie. Nous ne pourrions jamais y arriver avec un entrepôt manuel tel que celui que nous avons actuellement. Pour cela, il faudrait beaucoup trop de personnel et celui-ci travaillerait dans des centres de distribution de plus en plus grands où ils devraient parcourir des distances toujours plus longues pour les prises de commande. L’automatisation constitue pour nous la meilleure alternative, et la plus efficace », déclare Dirk van den Bogaart, porte-parole de Wehkamp. Il précise aussitôt que la méthode de travail actuelle a déjà été améliorée au maximum. Dans l’entrepôt de Dedemsvaart, les preneurs de commande tournent dans le magasin et traitent des lots d’une dizaine de commandes à la fois. La commande est prête deux heures après qu’elle a été transmise par internet. Déjà pas mal, non ? « Mais pas encore assez rapide pour répondre à la croissance attendue. »

65 ans de vente à distance

Wehkamp est une référence aux Pays-Bas. L’entreprise a commencé en 1952 comme société de vente par correspondance et fut une pionnière, en 1995, dans la vente sur internet. Wehkamp a d’ailleurs décidé, en 2008, de ne plus vendre que via internet. « Cette décision a eu des conséquences importantes pour l’entreprise avec de nombreux changements dans les structures et l’introduction de nouveaux services. Sur le plan commercial, nous avons opté pour un upgrade de notre offre avec davantage de produits trendy, surtout dans la catégorie mode et dames. Nous voulions ainsi toucher un nouveau public-cible capable de dépenser plus d’argent pour de beaux articles modernes. Sur notre webshop, nous appliquons une tout autre approche que des concurrents tels que Bol.com, Zalando voire Amazon. Ces derniers sont de véritables moteurs de recherche où tous les produits sont à vendre. Nous voyons notre magasin en ligne plutôt comme une aide à l’achat visant à assister notre client dans son choix. Nous misons spécifiquement sur les jeunes mamans avec des enfants de 0 à 12 ans. Souvent, elles ne savent pas encore très bien ce qu’elles vont acheter et notre site les accompagne vers les vêtements à la mode et les décorations d’intérieur au moyen d’un magazine, de conseils, de propositions de combinaison, etc. Nous avons également ajouté d’autres catégories de biens comme l’électronique, le sport et les loisirs. Pour tous ces groupes de produits, nous effectuons une présélection en fonction des tendances à venir », précise Dirk van den Bogaart. L’impact, sur la logistique, du passage de la vente par correspondance au webshop est plutôt limité. Il s’agit toujours de vente à distance. Wehkamp s’est d’ailleurs toujours occupé elle-même de la préparation avant envoi. La logistique des retours, un problème pour tous les distributeurs sur internet, est aussi une donnée que Wehkamp connaît bien. Seule la distribution a été sous-traitée à deux partenaires : les petits paquets à DHL et les grands, qui doivent être livrés par deux hommes, à PostNL. Cette dichotomie s’applique aussi au magasin. Les petits colis sont rassemblés à Dedemsvaart et les grands à Maurik. « Mais Wehkamp a pu profiter au maximum, grâce à son focus précoce sur la vente par internet, de la croissance du secteur. Ceci a également eu une influence sur l’espace d’entreposage nécessaire : à Dedemsvaart, de nouveaux magasins ont été loués les uns après les autres pour finalement disposer de 9 sites desquels partent les commandes. Ceci a eu un effet important sur l’efficacité et c’est pourquoi nous avons décidé d’investir. Pour cela, nous avons examiné dans le détail toutes les alternatives, y compris l’automatisation du bâtiment existant. Une nouvelle construction avec une automatisation poussée constituait finalement la meilleure solution », affirme Dirk van den Bogaart. Ce nouveau bâtiment est aujourd’hui prêt et les systèmes automatiques sont en pleine phase de test. Il sera mis en service au cours de l’été 2015 et, dans un premier temps, 150.000 articles différents arriveront du magasin de Dedemsvaart. « Pendant ce temps, la vente et les livraisons doivent se poursuivre et l’opération ne doit pas, si possible, perturber les clients. » Le magasin automatique constitue le cœur de la nouvelle activité : une installation OSR shuttle de Knapp avec plus de 450.000 bacs (totes). Ils sont automatiquement retirés des rayons et amenés via convoyeurs à rouleaux vers les stations de picking (Pick-it-Easy) où ils sont emballés. Avec cette installation, Wehkamp doit être en mesure de traiter 196.000 articles par jour. Dirk van den Bogaart : « Le système automatique a d’abord été conçu et ce n’est qu’ensuite que l’on a examiné la manière de l’intégrer dans le bâtiment. » Wehkamp a demandé au Belge WDP (Warehouses De Pauw) de développer le bâtiment. WDP procède pour cela à un investissement de 30 millions € dans le bâtiment et en reste le propriétaire, tandis que Wehkamp investit 70 millions dans les systèmes automatiques et les constructions afférentes. Rien van Ast, directeur WDP Nederland : « Cela restera toujours pour moi un projet de référence. Jamais encore dans ma longue carrière dans l’immobilier logistique je n’ai vu autant d’automatisation. Investir 70 millions € dans l’automatisation au sein d’un bâtiment de 30 millions, cela nous donne confiance à nous investisseurs et montre que Wehkamp privilégie le long terme. » En tant qu’investisseur, WDP est précisément à la recherche de contrats à long terme assurant un rendement dans la durée. Une réception et une mise en service dans les temps sont donc importantes également pour WDP. André Schoemaker, directeur site de WDP sur le chantier de Wehkamp : « Le projet est réalisé sur un laps de temps très court. Parmi les particularités, notons l’installation des systèmes automatiques en parallèle à un certain nombre d’activités de gros œuvre comme la construction de la mezzanine. Cette situation inhabituelle a demandé beaucoup de bonne volonté des deux côtés afin de mener le projet à bien et de pouvoir respecter la date butoir pour la réception. » Bien que le cœur de ce centre de distribution soit le magasin automatique, Wehkamp a quand même prévu de l’espace pour des rayons classiques avec des allées étroites dans lesquelles des reachtrucks seront actifs et où le picking s’effectuera donc manuellement. Cette partie du magasin abritera les articles plus volumineux.

Perspective
Le bâtiment s’étend désormais sur plus de 34.000 m2 au sol, avec des niveaux et des mezzanines complémentaires. Si Wehkamp continue à croître, il sera peut-être nécessaire d’agrandir l’installation OSR. Dans une première phase, cette extension sera possible à l’intérieur des murs existants. La capacité pourrait ainsi augmenter encore d’un tiers. Si ce n’était pas suffisant, il est possible d’ériger rapidement un nouveau bâtiment puisque WDP a déjà pris une option sur des parcelles adjacentes.


 

Breeam Excellent

WDP et Wehkamp ont décidé ensemble de rendre le nouveau bâtiment aussi durable que possible. Pendant la phase de concept, il a été décidé d’obtenir un certificat Breeam Very Good. Dirk van den Bogaart : « Habituellement, il faut accepter un certain nombre de compromis pendant la construction, ce qui fait baisser le score, mais dans notre cas, le score est resté très élevé. A tel point même que nous pouvions quasiment atteindre un score Excellent. »

Le bâtiment bénéficie de toute une batterie de techniques écologiques comme le stockage chaud-froid, une bonne isolation, etc. André Schoemaker : « Aux Pays-Bas, on est habitué à ériger des bâtiments de ce type en acier, mais en utilisant le béton, le taux d’isolation naturelle augmente et ceci aide à accroître le score de Breeam. »

La société a aussi été attentive au choix des plantes pour les jardins situés sur le toit du parking à vélos. Des boîtes à chauve-souris et une ruche ont été installées pour favoriser la faune et la flore. WDP et Wehkamp ont récemment décidé d’installer des panneaux solaires sur le toit avec une capacité maximale de 2,5 MW, ce qui correspond à 40 % des besoins d’électricité de Wehkamp. L’investissement s’élève à 3 millions €. Ces panneaux solaires entraînent une augmentation considérable du score Breeam et permettent d’atteindre, moyennant quelques autres interventions, le score Excellent.

Pour WDP, ce projet correspond en outre à la réalisation d’une stratégie appropriée aux Pays-Bas : la volonté d’installer des panneaux solaires pour une capacité totale de 30 MWp. La raison ? La ‘Stimuleringsregeling Duurzame Energieproductie’ (SDE+) pour laquelle WDP a obtenu l’agréation. En Belgique, WDP avait déjà tiré parti des mesures de soutien existantes et ainsi installé 20 MWp sur les toits d’un grand nombre de sites. Pour la société immobilière, c’est une manière de générer un rendement supplémentaire, en plus des revenus locatifs de ses bâtiments. Aux Pays-Bas, c’est loin d’être le cas car le soutien a surtout bénéficié à l’énergie éolienne et géothermique et ce n’est que récemment que les projets d’énergie solaire à grande échelle en profitent aussi. Etonnant car en Belgique, c’est précisément ces subsides qui ont été pour ainsi dire supprimés.


 

« Nous partons du principe que le shopping sur internet va continuer à croître pendant un certain nombre d’années encore et aussi rapidement que ces derniers temps. » Dirk van den Bogaart, porte-parole Wehkamp.

 

110_W&L067_Wehkamp_Foto 5-800

Les convoyeurs à rouleaux assurent la liaison entre les magasins, les stations de picking et la division expédition.

 

110_W&L067_Wehkamp_Foto 3

Le parking pour vélos à droite est enfoui dans le sol et couvert d’un toit vert.

 

110_W&L067_Wehkamp_Foto 2

Le nouveau DC abrite aussi des rayonnages à tablettes classiques pour un picking manuel, en plus d’une automatisation poussée.

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !