Walter Mastelinck mis à l’amende pour délit d’initié

 19/09/2019  Claude Yvens  IT
Walter Mastelinck mis à l’amende pour délit d’initié

La FSMA (l’autorité belge des marchés financiers) a infligé la plus lourde amende qu’elle ait jamais infligé dans une affaire de délit d’initié. Cette amende touche notamment Walter Mastelinck, l’ex-CEO de Transics qui a vendu son entreprise à Wabco en 2014.

La FSMA (aussi appelé ‘le chien de garde de la bourse) veille au traitement équitable des investisseurs boursiers et à l’équité des marchés financiers. A l’évidence, les conditions dans lesquelles les actions Transics ont été retirées de la bourse en 2013 n’étaient pas ‘équitables’ : l’autorité a conclu que le prix qu’ont reçu les petits actionnaires de Transics était sous-évalué, et que la direction de l’entreprise (dont le fondateur Walter Mastelinck) savait à ce moment-là que Wabco était prêt à acheter ces actions à un prix plus élevé.

Selon le Standaard, la plus-value indûment réalisée se montait à 443.345 euros, et la FSMA a imposé aux ex-directeurs concernés une amende correspondant au double, soit 900.000 euros, dans le cadre d’une procédure à l’amiable. D’autres amendes ont été imposées à diverses parties pour un montant de 500.000 euros, ce qui porte le montant total des amendes à 1,4 millions d’euros.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !