Viapass : l’ITLB calcule l’impact moyen à + 7.6 %

 21/09/2015  Claude Yvens  Economie
Viapass : l’ITLB calcule l’impact moyen à + 7.6 %

L’ITLB vient de publier son estimation définitive de l’impact de la future redevance kilométrique Viapass sur le prix de revient des transporteurs belges. En transport national, le surcoût sera de 7.6 %.

L’ITLB a pris comme base de calcul les éléments suivants :
– un véhicule (- 32 tonnes)  de la catégorie EURO 6 parcourant 72.162 km/an (transport national),
– un tarif de base de 0,124 € /km en Région wallonne (+ TVA) et en Région flamande (HTVA).
– les frais connexes connus à la date du 01/09/2015 (préfinancement de la taxe kilométrique par rapport au délai moyen de paiement des factures de transport, commission financière du ‘tiers payeur’, installation et autres frais administratifs, …),
–  suppression de l’eurovignette pour le transport national,
– un parcours en Belgique (98 km) divisé entre les 3 régions selon la clé de répartition suivante : 46% des km parcourus en région flamande, 46% des km parcours en région wallonne et les 8% restants en région bruxelloise,
– un cautionnement de 135€ pour l’OBU, réparti sur la durée de vie du véhicule, ainsi que 100€ de frais d’installation et une journée d’immobilisation du véhicule,
– les frais de gestion ont également été adaptés pour tenir compte des coûts supplémentaires engendrés par la mise en place et la gestion de cette taxe kilométrique.

Selon l’UPTR, “si, en soi, un surcoût de 7,6 % est déjà faramineux, il convient de noter que d’une part, il ne concerne que le transport national réalisé au moyen d’un véhicule (- 32 tonnes) répondant à la norme EURO VI et que d’autre part, les transporteurs qui passeront régulièrement la frontière hollandaise et/ou luxembourgeoise devront en plus, s’acquitter aux Pays-Bas ou au Luxembourg de l’eurovignette (sans plus pouvoir bénéficier du système de remboursement pour inactivité de 1/12 ou 2/12 …).” Puisqu’il s’agit d’une estimation moyenne, la fédération a aussi fait réaliser un outil de calcul simple accessible depuis son site internet.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !