Véhicules pour transport exceptionnel léger : la remorque résiste

 25/11/2014  Claude Yvens  Expertise Center
Véhicules pour transport exceptionnel léger : la remorque résiste

Une des caractéristiques des engins de chantier est qu’ils ne peuvent généralement se déplacer par leurs propres moyens sur de grandes distances. Dans l’ensemble, on utilise pour cela des remorques et semi-remorques. Dans cette édition, nous nous concentrerons sur le segment léger.

Ce segment n’ est pas négligeable, de sorte que plusieurs constructeurs ont décidé de se concentrer sur celui-ci (par exemple Mol ou encore Gheysen & Verpoort en Belgique) ou même de créer une marque dédiée (Maxtrailer de Faymonville).

Le secteur de la construction choisit encore souvent du matériel simple mais robuste, et il demande rarement des accessoires sophistiqués et autres gadgets. Les semi-remorques n’ effectuent généralement que peu de kilomètres entre les différents chantiers. Aussi représentent-elles des investissements onéreux qui doivent faire leur temps le plus longtemps possible.

Diverses possibilités

Il existe d’ innombrables types de véhicules surbaissés et similaires, allant de 700 kg (des mini-remorques pour combinaisons CE) jusqu’ aux plus lourds. On parle d’ une remorque ou semi-remorque semi-surbaissée lorsque la plate-forme de chargement est ininterrompue de l´avant à l´arrière du véhicule et qu´elle passe donc au-dessus des roues; et d´une remorque ou semi-remorque surbaissée lorsque la plate-forme de chargement est plus basse que la partie supérieure des essieux.

Dans le secteur de la construction, on travaille très souvent avec des remorques surbaissées ou semi-surbaissées (et non des semi-remorques). Leur avantage est de pouvoir être tractée par un camion avec benne basculante ou container amovible. Une fois l´engin de chantier déposé, le camion peut être affecté à d´autres tâches.

Les types de remorques sont également divers: le nombre des essieux peut varier de deux à cinq;  la plate-forme peut être extensible; des twistlocks peuvent être prévus pour transporter des containers ou des caisses mobiles; etc.
Les critères suivants sont déterminants dans le secteur de la construction lors du choix d´un véhicule surbaissé ou semi-surbaissé: le poids des machines à transporter; leur hauteur et largeur; et la manière dont elles sont chargées. Pour charger et décharger les engins, en effet, on peut faire se baisser la semi-remorque, mais on peut également découpler le col de cygne ou les essieux afin de charger ou décharger la machine en la faisant rouler sur le plateau. Afin de gagner en hauteur, certaines semi-remorques sont dotées de passages de roue adaptés. D´autres encore sont équipées de rampes d´accès.

Evolution technique

Les véhicules surbaissés et semi-surbaissés les plus simples font encore appel à des essieux rigides et une suspension à lames. Sur les modèles les plus récents, toutefois, on trouve de plus en plus souvent une suspension pneumatique et des essieux directeurs (avec un essieu arrière suiveur dans le cas d´un tandem, par exemple) ou des essieux directeurs à part entière, actionnés hydrauliquement ou pneumatiquement.
Grâce à ces essieux directeurs, les semi-remorques multi-essieux sont aisément manœuvrables. De plus, de tels dispositifs permettent de réduire l´usure des pneus. La suspension pneumatique a pour avantage supplémentaire du réglage de la hauteur.

D´autres nouveautés techniques sont les plates-formes extensibles en longueur ou en largeur, les cols de cygne amovibles hydrauliquement, les rampes d´accès hydrauliques, l´élargissement hydraulique, les plates-formes à ascenseur ou encore toutes sortes de dispositifs supplémentaires pour fixer la cargaison.

Wanty privilégie les bennes mixtes

Avec ses 600 travailleurs, le groupe hennuyer Wanty est un multi-spécialiste dans le domaine de la construction et des aménagements routiers. Pour ses dernières bennes, il s´est tourné vers ATS à qui il a acheté 11 bennes Galtrailer. « Nous cherchions des bennes mixtes pour pouvoir transporter à la fois des terres, du béton résultant de démolitions et de l´asphalte. Plus question d´aluminium, donc, mais bien un acier Hardox de qualité. Il nous faut à la fois quelque chose de solide et de polyvalent, pour un bon rapport qualité-prix », explique le CEO Benoît Soenen.  Les cinq premières Galtrailer achetées à il y a deux ans ayant donné satisfaction, Wanty a donc renouvelé sa confiance dans le fabricant portugais. A noter que les bennes, qui auront une durée de vie de 10 ans, sont aussi équipées d´une couche de polyuréthane calorifuge pour répondre aux nouveaux cahiers des charges en transport d´asphalte.

Desutter Group : bennes Mol sur mesure

Desutter Group compte trois divisions, dont une spécialisée dans le transport de biens en vrac pour le secteur de la construction. La société exploite une trentaine de semis bennes Mol.

“Nous utilisons trois types de véhicules Mol, à savoir les modèles Structuur, Ellips et Quadrat”, commentent les frères Jan et Frederik Desutter, administrateurs délégués de la société. “Notre entreprise entretient une relation avec Mol depuis longtemps. Ce constructeur nous apporte la qualité que nous cherchons. Les semis sont extrêmement stables avec une bonne finition et adaptées à nos souhaits. Mol ne construit pas de produits de masse, mais tient compte des exigences spécifiques du client. Les semis démontrent en outre toute leur qualité du fait qu’elles sont exploitées en moyenne pendant 12 ans dans notre société malgré un travail lourd. Les bennes en acier Ellips et classiques sur châssis 2 essieux transportent du sable, du gravier, des gravats, de la boue, des terres polluées, etc. Ce dont peuvent également se charger nos semis 3 essieux Quadrat, mais grâce à une parfaite isolation et une bâche de recouvrement, celles-ci sont aussi adaptées au transport d’asphalte.”

Meganck-Collewaert : à chaque type son champ d’action

Meganck-Collewaert est spécialisé dans les travaux de terrassement et exploite sa propre carrière de sable. La société propose aussi le stockage temporaire C-Top, le stockage définitif D-Top et une méga centrale pour les produits stabilisés. Le parc – 13 tracteurs et 19 semis bennes – est mobilisé pour le transport de ses propres produits.

“Nous possédons différentes marques de véhicules tractés, chacune pour une tâche spécifique”, explique Ivan Meganck, directeur. “Nous avons acheté un certain nombre de semis bennes 3 essieux totalement en acier de Schmitz Cargobull. Ces bennes présentent plusieurs avantages : un poids relativement faible, malgré une construction en acier, et un volume de 32 m3. Elles sont utilisées pour des transports nécessitant une importante charge utile, mais pour lesquels une benne en aluminium n’est pas assez robuste. Ces 3 essieux sont en outre équipées d’un 3e essieu directeur, ce qui accroît la manœuvrabilité tout en limitant considérablement l’usure des pneus. Le rapport qualité/prix des véhicules nous satisfait pleinement, ainsi que le service proposé. Les semis sont exploitées chez nous pendant 5 à 6 ans et nous nous chargeons de l’entretien. Important aussi : toutes les semis sont équipées de systèmes de pesage et les plus récentes du système Marcolin de bâche à commande électrique.”

Document PDF

Tagged With: exceptionneltransportremorque

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !