Vecto : enfin, de la transparence sur la consommation !

 06/02/2018  Claude Yvens  Fleet Management
Vecto : enfin, de la transparence sur la consommation !

Imposée par l’Union Européenne, la transparence sur les émissions de CO2 des poids lourds (et donc sur leur consommation de carburant) sera un fait en 2019. Voici comment les acheteurs seront informés à l’avenir…

Les poids lourds ne font ici que suivre à distance les voitures particulières, pour lesquelles la Commission a imposé des limites d’émission en 2008 pour l’année 2015. A distance, parce qu’il a fallu longtemps pour s’entendre sur la manière de mesurer la consommation d’un camion : à charge ou à vide, sur quel type d’itinéraires, avec quelle semi-remorque et quelle configuration d’essieux etc… Au bout du compte, c’est un outil de simulation qui a été retenu.

Consommation certifiée

Développé par l’université de Graz en Autriche, Vecto utilisera les données fournies par les constructeurs selon une méthodologie certifiée. Ces données pourront être vérifiées selon une méthode qui n’a pas encore été validée par la Commission.

Vecto calcule la consommation théorique de la majorité des configurations utilisées en Europe, regroupées en 18 catégories, mais seules les catégories les plus populaires feront l’objet d’une communication obligatoire durant les deux premières années. Puisque le calcul se fera sur base de carrosseries ‘fourgon’ standard, Vecto n’a pas pour but de fournir une consommation réelle, mais une base de comparaison entre plusieurs camions concurrents.

« Les acheteurs, pour chaque camion neuf acheté, recevront l’information exprimée en grammes de CO2 par tonne-kilomètre ou par volume-kilomètre », explique Aldo Celasco (responsable des affaires techniques ‘poids lourds’ à l’ACEA, la fédération des constructeurs). « Nous ne savons pas encore si les chiffres seront fournis pour un fonctionnement à 10 % de charge, à 90 % ou à pleine charge. Ce qui n’est pas encore décidé non plus, c’est le sort réservé aux quelques véhicules qui n’entrent dans aucune catégorie. Les constructeurs voudraient être exemptés pour un certain pourcentage de leur production totale. Mais le plus important, c’est que pour la première fois il sera possible de comparer les performances de véhicules concurrents. Par la suite, la Commission proposera des limitées d’émissions maximales, comme pour les voitures et les utilitaires légers. Une première proposition en ce sens devrait être rendue publique en 2018. »

En attendant, les constructeurs seront obligés de communiquer, pour chaque modèle, en gr/tkm ou en gr/volume-km, mais ils pourront communiquer également en l/100 km. Reste à savoir si cette forme de transparence aura un impact sur le prix des camions.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !