Van Moer reprend ses activités au terminal à conteneurs de Grobbendonk

 21/05/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics, Multimodal
Van Moer reprend ses activités au terminal à conteneurs de Grobbendonk

Van Moer Logistics a redémarré les activités du Dennie Lockefeer Container Terminal, anciennement Antwerp East. Aujourd’hui commence une phase d’essai d’un mois d’une barge qui naviguera exclusivement pour le terminal. Les activités le long de la voie fluviale étaient suspendues depuis un certain temps en raison de nuisances sonores.

La SA Antwerp East a été reprise par Van Moer Logistics en février. Jusqu’alors, les actions du terminal étaient détenues par DP World (80 %) et par le Port d’Anvers (20 %). Pour le groupe de transport et de logistique de Zwijndrecht, c’était un pari : à la suite d’une querelle avec les riverains concernant les nuisances sonores, les activités le long de l’eau avaient été suspendues.

Depuis la reprise, Van Moer Logistics a pris diverses mesures pour réduire ces nuisances sonores : un mur anti-bruit a été construit sur le quai, la grue portuaire Gottwald a été électrifiée, les crochets de la grue et les reachstackers ont été remplacés par des modèles plus silencieux et, au sein du terminal, les conteneurs sont placés sur des tapis en caoutchouc.

Après la phase d’essai qui durera un mois, Van Moer Logistics, en concertation avec les riverains et les autorités concernées, vérifiera si les mesures prises sont suffisantes. Après un premier test positif la semaine du 13 mai, l’entreprise s’attend à ce que ce soit effectivement le cas.

Van Moer envisage de grands projets pour le DLCT. Les facteurs les plus importants sont les problèmes de congestion, les travaux routiers sur la liaison Oosterweel, la pénurie aiguë de chauffeurs et la pression croissante concernant l’environnement. Outre les navettes entre le port d’Anvers et le DLCT, l’entreprise souhaite mettre en service en temps utile un service de navigation intérieure à Liege Container Terminal (LCT), que Grobbendonk utilisera comme escale.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !