Transportmanagement.be

Une remorque avec un dispositif aérodynamique à l’arrière permet une économie de carburant de plus de 6%

 20/01/2012  Yannick Haesevoets  Trucks
Une remorque avec un dispositif aérodynamique à l’arrière permet une économie de carburant de plus de 6%

TNT Express a testé avec succès un nouveau dispositif aérodynamique arrière, baptisée “EcoTail”, sur un de ses camions. Rouler avec l’EcoTail permet une économie de carburant de plus de 6%. L’EcoTail, conçue par la société néerlandaise Ephicas en collaboration avec ATDynamics (USA), est une pièce pliable et rabattable qui est fixée à l’arrière de la remorque. Pendant la période d’essai de cinq mois, l’observation n’a pas seulement porté sur l’économie de carburant mais aussi sur l’utilisation de l’EcoTail par le chauffeur pendant l’opération. Un camion équipé d’une EcoTail a fait un parcours quotidien entre Ede et Duiven (aux Pays Bas) pendant cinq mois.

L’économie de carburant pendant les tests opérationnels était de 1,65 litres aux 100 kilomètres. Cette économie a été réalisée sur un trajet sur autoroute. L’attention a également été portée sur le côté pratique opérationnel de l’EcoTail. Le chauffeur n’a pas rencontré de problèmes ou de retards dus à l’EcoTail pendant la mise à quai, le chargement et le déchargement. Grâce à un petit ajustement du support de porte, on évite que les portes – devenues un peu plus lourdes – s’ouvrent brutalement. Irma Blanke, Director Operations & Services TNT Express Benelux : “L’économie des coûts de carburant n’est pas simplement intéressante en terme de rentabilité, mais elle contribue aussi à notre objectif de diminution significative des émissions de CO2 provenant de nos activités.”

Pour le projet pilote avec TNT Express, Ephicas a demandé une dérogation auprès du Service des Transports Routiers (RDW). Aux Pays-Bas, il y a des règles définissant la longueur maximale d’un camion. Ainsi, un tracteur avec une remorque ne doit pas faire plus de 16,5 mètres de long. L’EcoTail dépasse d’environ 1,5 mètres et excède ainsi la longueur maximale. Une fois avoir effectué les tests visant à montrer que la sécurité des usagers n’était pas mise à mal, la dérogation a été temporairement prolongée par le RDW compte tenu du fait que ces tests s’inscrivaient dans les objectifs du livre blanc du transport cherchant à économiser 60% de CO2. L’étape suivante consiste à tester l’EcoTail sur plusieurs autres véhicules, avec des destinations nationales et internationales.