Un tachygraphe vraiment intelligent arrive, mais…

 14/05/2018  Claude Yvens  Réglementation
Un tachygraphe vraiment intelligent arrive, mais…

Cela fait longtemps que la Febetra critique le nouveau tachygraphe dit ‘intelligent’ qui équipera les nouveaux poids lourds en 2019. Ce tachygraphe pourrait n’être qu’une mesure transitoire, et la Febetra demande maintenant d’attendre que le tachygraphe ‘vraiment intelligent’ soit disponible.

La principale critique de la fédération porte sur le fait que le nouveau tachygraphe digital n’enregistrera pas les passages de frontières, ce qui obligera le chauffeur à s’arrêter au premier parking pour enregistrer ce passage manuellement. “Cette lacune technique donnera lieu à des situations chaotiques et accidentogènes au premier point d’arrêt approprié où les chauffeurs devront introduire de façon manuelle où et quand ils ont franchi une frontière”, estime Philippe Degraef, directeur de la Febetra.

Mais ce nouveau tachygraphe digital pourrait bien être suivi assez rapidement d’une version réellement ‘intelligente’. “Il ressort clairement de nos contacts que l’Europe envisage sérieusement d’adapter les spécifications techniques de cet outil de façon à ce que chaque franchissement de frontière puisse être enregistré automatiquement. Les fabricants de tachygraphe ont déjà laissé entendre que le tachygraphe intelligent de la seconde génération, disposant d’une fonction ‘mapping’, pourrait être disponible un an après la publication des nouvelles spécifications techniques”, poursuit Degraef. Estimant que le tachygraphe ‘version 2019’, dans ce contexte, n’offre aucune valeur ajoutée, la Febetra demande donc d’attendre l’arrivée de la version ‘intelligente’… dont la date d’introduction obligatoire n’est évidemment pas encore connue. A l’appui de sa demande, la Febetra cite également une éventuelle obligation d’installer le nouveau tachygraphe dans tous les camions (et pas seulement dans les camions neufs), une mesure qui est reprise dans des notes préparatoires au futur nouveau texte européen. Si, comme cette note le propose, les transporteurs avaient deux ans pour mettre tout leur parc en ordre, il leur en coûterait 1300 euros par véhicule.

Pour tout savoir sur Febetra, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !