Un groupe chinois investit 85 millions dans un parc logistique à Zeebrugge

 24/05/2018  Philippe Van Dooren  News Logistics, Real Estate
Un groupe chinois investit 85 millions dans un parc logistique à Zeebrugge

Le groupe chinois Lingang de Shanghai va développer un parc de distribution et de services logistiques dans la Maritieme Logistiek Zone (MLZ) de Zeebrugge. Des acteurs logistiques chinois et internationaux pourront s’implanter dans cette zone d’une superficie de 30 ha. Il s’agit d’un investissement de 85,3 millions d’euros.

Le port de Zeebrugge a signé, la semaine passée, sept partenariats dans le cadre du « Summit of Bruges », une conférence sur l’avenir du port. Lingang est un de ces partenaires. Le parc logistique ‘One park, two centers (Chine/Europe)’ a été créé avec MBZ. Il servira au transbordement des biens en provenance de Chine ou à destination de la Chine. Les produits visés sont des accessoires, de l’alimentation réfrigérée, de l’e-commerce, etc. Le développement de cette zone prendra trois ans.

La reprise d’APM Terminals Zeebrugge par COSCO Shipping Ports l’an passé a amplifié l’intérêt chinois pour cette zone. Lingang – le troisième plus grand promoteur de Chine actif dans l’immobilier semi-industriel et logistique – va, dans le cadre de ce projet, collaborer étroitement avec l’opérateur de conteneur chinois.

A Zeebrugge, MBZ essaie depuis longtemps déjà de trouver des investisseurs pour la MLZ d’une superficie de 120 ha. Jusqu’à présent, seules deux entreprises s’y sont installées : le marchand de café Efico en 2009 et le transporteur routier brugeois NDQ en 2017. Le grand problème réside dans l’interprétation qui est faite du travail logistique et du travail portuaire (et donc l’application de la Loi Major dans la MLZ).

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !