TVM veut exploiter des outils technologiques contre l’usage du smartphone au volant

 09/08/2018  Yannick Haesevoets  News Transport, Réglementation
TVM veut exploiter des outils technologiques contre l’usage du smartphone au volant

TVM plaide pour l’emploi d’outils technologiques dans le trafic et souhaite agir. Une enquête de Vias Institute avait déjà montré que les gens utilisant un téléphone mains libres sont également distraits et sont moins attentifs aux panneaux de circulation et aux autres usagers.

Toujours selon Vias, les estimations les plus prudentes indiquent que 5 % des accidents de la route causant un blessé ou un décès sont dus à l’utilisation du téléphone mobile au volant. Ceci représente au moins 30 morts et 2.500 blessés par an en Belgique. « L’utilisation du GSM au volant est inacceptable et ceci vaut pour tous les usagers de la route », déclare Arjan Bos, CEO de TVM. « Passer un coup de fil multiplie par quatre le risque d’accident et envoyer des sms le multiplie même par 23. »

En outre, il n’existe pas de chiffres précis sur la relation entre le nombre d’accidents et les conducteurs envoyant des sms. Ce taux de 5 % constitue l’estimation la plus prudente. Bos plaide pour des contrôles stricts par la police.

Arjan Bos : « Les chauffeurs de poids lourds sont des professionnels et doivent se comporter comme tels. Heureusement, nous constatons que de très nombreux chauffeurs prennent leurs responsabilités. N’oublions pas que les chauffeurs de poids lourds savent aussi souvent éviter les accidents, en anticipant de façon appropriée et à temps. Une solution 100 % efficace à ce problème n’existe pas. D’autant que la société de transport n’a pas toujours une vue, en tant qu’employeur, sur l’utilisation d’appareils privés par les chauffeurs. La sensibilisation et la conscientisation sont tout simplement cruciales. »

Il existe des outils technologiques qui permettent de ne pouvoir utiliser le téléphone que lorsque le véhicule est totalement à l’arrêt.