Transportmanagement.be

Trois questions à Jean Hilgers

 19/06/2008  Claude Yvens  News Logistics, Contract Logistics

Le 17 juin, Jean Hilgers, Directeur-Trésorier de la BNB présentait le rapport de la Banque Nationale consacré au transport et à la logistique à un panel d’entrepreneurs de l’Est de la Belgique. Il s’est plié au jeu du “trois questions à…”

Warehouse & Logistics : Selon le rapport de la BNB, le secteur transport et logistique représente 8 % de l’économie nationale. Où cela nous situe-t-il dans le concert des nations européennes ?

Jean Hilgers : C’est malheureusement difficile à dire. Seule l’étude réalisée par nos confrères allemands a adopté une méthodologie comparable, cumulant la valeur ajoutée directe et indirecte, et la logistique allemande affiche une valeur ajoutée de 7,2 %.

W&L : Pensez-vous que l’augmentation du prix du pétrole va avoir un impact fort sur le modèle logistique actuel ?

J. Hilgers : J’en suis convaincu. L’évolution des coûts variables liés à l’intensité énergétique va mener à un transfert modal. Mais c’est un mouvement de glissement naturellement long, qui ne connaît pas la même rapidité de l’évolution des prix énergétiques.

W&L : En cinq ans, Katoen Natie a construit 700.000 m2 d’entrepôts couverts sur son site anversois de Loghidden City. En neuf ans, le Trilogiport en est toujours aux études d’incidence. Qu’est-ce que ceci évoque pour vous ?

J. Hilgers : Attention, la différence d’efficacité de l’action publique entre le nord et le sud de la Belgique n’est pas toujours en ce sens ! Mais le consensus politique flamand concernant le port d’Anvers est massif. Ce consensus n’est pourtant pas présent sur tous les dossiers.
(BDo)

L’étude de la BNB à découvrir ici.

Tagged With: BNBJean Hilgers