Trafuco: prêt pour une nouvelle croissance

 24/03/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Trafuco: prêt pour une nouvelle croissance

Le nouveau Transporteur de l’Année a convaincu le jury sur tous les points. Il en est cependant un qui a particulièrement impressionné, c’est la manière dont la société s’est structurée de manière à pouvoir envisager une nouvelle phase de croissance.

‘A Learning Organisation’. Voilà comment Trafuco se définit sur son propre site internet et qui résume bien l’état d’esprit qui règne à tous les étages de la société. Etre en état permanent d’apprentissage, c’est aussi se remettre en question.

Des choix assumés

Si Trafuco ne travaille qu’avec des chauffeurs belges, ce n’est pas par sentimentalisme, mais par choix délibéré. « Nous ne délocalisons pas nos activités et nous ne travaillons pas non plus avec des entreprises étrangères. Notre seule filiale étrangère, près de Paris, est un broker en transport citernier. Aujourd’hui, tout se passe avec des chauffeurs qui travaillent aux conditions belges. Mais deux fois par an, nous remettons ce principe sur la table avec l’ensemble du conseil d’administration. », explique le CEO Marc Van den Broeck.

Dans ce conseil d’administration siègent cinq personnes, dont quatre administrateurs extérieurs. Ils se réunissent six fois par an, dont deux avec les quatre membres du comité de direction afin d’assurer une parfaite coordination entre le niveau stratégique et le niveau opérationnel.

La décision de ne pas délocaliser est donc mûrement réfléchie. Marc Van den Broeck : « Nous travaillons dans un domaine très spécialisé, où nous voulons garantir un service de grande qualité. Une délocalisation, si elle se déroulait dans les règles, apporterait peut-être une économie sur les salaires mais aussi des coûts supplémentaires sur le plan de l’organisation. Nous devons en tenir compte. Et de toutes façons, les inconvénients liés à l’emploi de chauffeurs de l’est ne cadrent pas avec notre culture d’entreprise et avec les attentes de nos clients. »

trafuco (1)

Flexibilité inter-dispatchings

Si Trafuco a pu se permettre ce ‘luxe’ (tout comme celui de ne jamais participer à des tenders…), c‘est aussi parce que l’entreprise a su se diversifier intelligemment ces dernières années. En acquérant Beltra-B en 1995, Trafuco mettait la main sur trois barges d’avitaillement en carburant. Aujourd’hui, cette activité est suffisamment florissante pour justifier la construction de trois nouvelles barges à double coque en trois ans. Il est vrai que Trafuco estime posséder une part de marché de 70 % en Belgique et peut s’appuyer sur des engagements des clients à 10 ans.

Sur le plan du transport routier, les acquisitions ont été nombreuses : Van Clapdurp en 1998, NDB Logistics en 2001, puis les actifs de Transport Symons en 2008, les activités de transport de Hessenatie Logistics en 2009, les actifs de Van Schuerbeeck en 2010 et Torfs Renting en 2012. « Cette dernière reprise avait surtout pour but de nous procurer une concession au cœur du port d’Anvers pour notre activité de transport de conteneurs », explique Marc Van den Broeck.

Une activité a priori peu tournée vers la création de valeur ajoutée, mais d’importance stratégique pour au moins deux raisons : elle permet à Trafuco de proposer des services complémentaires à ses clients dans la chimie, et elle facilite l’organisation de la flexibilité entre les chauffeurs. Trafuco travaille avec quatre dispatchings : citernes, conteneurs, bâchées et marine. Les compétences ont été réparties et les chauffeurs formés de manière à pouvoir passer facilement d’une division à l’autre. De cette manière le taux d’occupation des chauffeurs et d’utilisation des tracteurs dépend beaucoup moins des fluctuations de l’un ou l’autre des secteurs d’activité.

A la poursuite de la ‘bonne stratégie’

Trafuco a connu une croissance annuelle moyenne de 7,5 % depuis 17 ans, tout en maintenant un EBITDA entre 14 et 15 %. Marc Van den Broeck se fait fort de maintenir le rythme dans les années à venir : « Cela passera certainement par des opérations de croissance externe. L’entreprise est prête pour cela. » Financièrement, cela ne fait aucun doute, mais les structures semblent prêtes aussi, et pas seulement au niveau du conseil d’administration et du comité de direction. Le middle management a aussi été renforcé de manière systématique.

Marc Van den Broeck : « Pour nous, le défi le plus important consiste à établir la bonne stratégie de croissance à long terme. Et par ‘bonne stratégie’, j’entends celle qui répondra avec proactivité aux changements de plus en plus rapides du marché. Cette stratégie sera axée sur la croissance interne et externe. En interne, nous élargissons encore la palette de services annexes à rendre à nos clients existants. Nous sommes aussi sur la piste de reprises dans notre secteur d’activité, dont deux sont actuellement ‘dans le pipeline’. »

Ces pistes de croissance n’empêchent pas Trafuco de poursuivre en 2015 ses efforts dans le domaine de la formation de nouveaux chauffeurs. Loin de se cantonner à la formation continue, la société de Schelle s’est fait une spécialité d’amener au permis C/CE des détenteurs de permis B, via son propre institut de formation agréé. « Nous allons en faire un business case spécifique, explique Marc Van den Broeck. Vu la nécessité de trouver de nouveaux chauffeurs et vu que le VDAB ne peut suffire à la demande, nous avons utilisé notre expérience pour, avec le VDAB et le Fonds Social, réaliser ces formations de manière beaucoup plus efficace pour le secteur. » Le Transporteur de l’Année 2015 n’a pas fini de surprendre…

trafuco (2)

Points forts

  • Vision = action
  • Formation de nouveaux chauffeurs
  • Structure prête à une nouvelle croissance
  • 100 % de chauffeurs belges
  • Remise en question permanente

Trafuco en bref

Personnel (groupe) : 217 personnes

Flotte (groupe) : 172 véhicules moteurs, 391 semi-remorques (111 semis citernes, 57 bâchées, 223 porte-conteneurs) et 5 barges

Spécialités : transport routier, (citernes, conteneurs, bâchées), transport par voies navigables (avitaillement de bateaux), stockage, entretien véhicules, formation chauffeurs

www.trafuco.be

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !