Transportmanagement.be

Tous les chiffres du marché belge en 2011

 05/01/2012  Claude Yvens  Expertise Center
Tous les chiffres du marché belge en 2011

Après deux années de chute, le marché belge du poids lourd s’est bien repris en 2011, surtout du côté des tracteurs. A quelques unités près, il approche le cap des 10.000 unités immatriculées. Ces chiffres réjouissants surviennent malheureusement en pleine incertitude quant à la tenue future de l’économie, du transport routier et du marché du poids lourd en 2012, mais ils témoignent également d’une certaine sagesse de la part des acheteurs. Sagesse qui devrait éviter une trop lourde chute en 2012.

Chiffres-clés

Porteurs de 3,5 à 6 tonnes : -12,59 %
Porteurs de 6 à 16 tonnes : -2,96 %
Porteurs de 16 à 19 tonnes : +21,32 %
Porteurs 19 tonnes : +2,04 %
Porteurs de plus de 19 tonnes : +26,01 %
Porteurs (total) : +6,77 %
Tracteurs : +57,18 %
Marché global : +29,22 %

Tracteurs

En 2011, le marché des tracteurs a poursuivi une remontée qui l´amène à 5355 unités immatriculées, soit le niveau de 2004.

Plusieurs facteurs expliquent ce niveau somme toute modeste : la reprise des volumes de transport a été modérée, les difficultés de financement ont été réelles en première partie d´année, et les commandes de nouveaux véhicules ne répondaient qu´à des besoins réels. Pas comme en 2007/2008, lorsque bon nombre d´acheteurs belges avaient spéculé sur les valeurs résiduelles.

Cette absence de bulle spéculative est du meilleur augure pour les mois qui viennent, puisqu´elle élimine, espérons-le, le risque d´annulations de commandes massives en cas de baisse de la demande en transport.

Un phénomène est toutefois très difficile à quantifier : les immatriculations à l´étranger, et en particulier au Grand-Duché de Luxembourg. Selon les marques, de tels véhicules commandés par des transporteurs belges sont ou pas comptabilisés dans les chiffres de l´importateur belge. Et les commandes groupées de tracteurs sont souvent parties à l´étranger en 2011…

Porteurs

Du côté des porteurs, on assiste tout d´abord à une baisse significative du segment léger (moins de 6 tonnes). Cette baisse est due principalement à  la fin des livraisons d´une méga-commande (600 unités) passée par Belgacom à Mercedes-Benz en 2010, commande qui avait fait grimper le segment concerné de… 68 % l´an dernier.

Mais on remarque également que les immatriculations de véhicules de distribution (6 à 16 tonnes) chutent un peu en 2011, malgré une légère reprise durant les deux derniers mois de l´année. Ce segment représentait plus de 2150 véhicules en 2007, et seulement 1180 en 2001. De presque 20 % du marché total, il tombe à moins de 12 %.

Dans les porteurs lourds, les chiffres sont par contre largement positifs. Mais avec 4528 unités immatriculées, on reste largement en-deçà des chiffres enregistrés depuis 2002, à l´exception de 2010. Le total 2011 est même encore inférieur de 500 unités à celui de 2009 ! Ici aussi, les chiffres d´immatriculations confirment que les achats ont été mûrement réfléchis, souvent difficiles à financer, et que la fiabilité de plus en plus grande des poids lourd contribue également à allonger la première vie économique des parcs.

En comparant les chiffres 2011 avec ceux des années antérieures, on constate également que sur certains segments, l´écart grandit entre les deux ou trois leaders du marché et ceux que l´on doit désormais considérer comme les outsiders. Exemple typique, le segment des 6 à 16 tonnes où DAF LF, Renault Midlum et Volvo FL n´arrivent pas ensemble à égaler les chiffres du seul Iveco Eurocargo.

Deux nouvelles marques en 2012

Enfin, le marché belge verra pour la première fois depuis longtemps deux nouvelles marques tenter d´en découdre avec les sept acteurs établis. Le fait qu´ils s´agisse de deux marques tchèques (Tatra importé par Mioli et peut-être par Turbotrucks, et Avia importé par SBR Solutions) ajoute un brin d´exotisme au marché, mais les conditions économiques dans lesquelles ces deux véritables outsiders tentent leur chance ne sont guère faciles.

Le bilan des marques

DAF  – numéro 1

446 porteurs (-58) / 1408 tracteurs (+512)

Situation très contrastée chez DAF qui conserve la première place du classement général de marques, réalise à nouveau une année exceptionnelle en tracteurs en maintenant des parts de marché que l´on croyait artificielles (elles avaient progressé de plus de 5 points l´an dernier)… mais perd des plumes en porteurs, alors même qu´il s´agissait d´une priorité clairement définie en début d´année. En trois ans, le taux de pénétration de DAF en porteurs a chuté de 5 points, et passe pour la première fois sous la barre des 10 %.  Cette chute est particulièrement sévère pour le LF, qui tombe à moins de 9 %. Seule éclaircie au tableau : le segment des 16 à 19 tonnes remonte de 4 à 10 %.

Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 12,50 à 8,79 %
Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 4,04 à 10 %
Porteurs 19 tonnes : de 27,27 à 21,45 % (1er)
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 14,06 à 11,05 %
Porteurs (total) : de 11,88 à 9.85 %
Tracteurs : de 26,30 à 26.29 % (1er)

Iveco – numéro 7

631 porteurs (+81) / 208 tracteurs (-45)

Iveco a globalement un peu mieux progressé que la moyenne du marché sur le segment des porteurs, mais chute de façon inquiétante en tracteurs. De ce côté-là, c´est principalement sur le marché des loueurs que le Stralis a perdu du terrain, retrouvant un niveau bas qu´Iveco n´avait plus connu depuis les dernières années de l´Eurostar ! La bonne surprise provient par contre de l´Eurocargo, qui a réussi à dépasser le Mercedes Atego pour devenir le leader incontesté du segment de 6 à 16 tonnes. Segment qui, malheureusement pour Iveco, a globalement baissé en 2011. Le Daily a connu une nouvelle année positive, puisqu´il s´est vendu à plus de 1500 exemplaires et a progressé également en termes de parts de marché. Pas mal, pour un véhicule qui vient par ailleurs d´être renouvelé.

Porteurs de 3,5 à 6 tonnes : de 14,99 à 17,42 % (2e)
Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 23,19 à 28,23 % (1er)
Porteurs 19 tonnes : de 9,65 à 9,45 %
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 6,59 à 5,87 %
Porteurs (total) : de 12,97 à 13,94 %
Tracteurs : de 7,43 à 3,88 %

MAN – numéro 4

828 porteurs (+152) / 904 tracteurs (+349)

Après une année 2009 exceptionnelle (où il terminait en tête des ventes totales) et une année 2010 marquée par une nette chute des immatriculations, MAN a bien redressé la barre en 2011. Ses parts de marché ont progressé dans tous les segments (les concurrents arguent qu´ils ont pratiqué la politique de prix adéquate…), à l´exception d´une très légère baisse en porteurs multi-essieux. Cela permet à la marque allemande et à sa nouvelle équipe dirigeante en Belgique (l´époque Pon est bel et bien oubliée) d´afficher la plus grosse progression absolue en termes d´immatriculations.

Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 17,43 à 18,63 % (3e)
Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 18,38 à 27.04 % (2e)
Porteurs 19 tonnes : de 12,24 à 16,73 % (3e)
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 25,22 à 24,86 % (1er)
Porteurs (total) : de 15,94 à 18,29 % (2e)
Tracteurs : de 16,29 à 16,88 % (3e)

Mercedes – numéro 2

1022 porteurs (-160) / 727 tracteurs (+360)

La baisse des immatriculations en porteurs est principalement imputable au segment des moins de 6 tonnes, mais l´Atego a également un peu reculé en parts de marché, cédant le leadership à l´Iveco Eurocargo. Belle progression par contre des immatriculations de porteurs lourds et surtout de tracteurs, où les parts de marché remontent de presque 3 points. Il sera intéressant de voir dans quelle mesure l´offre triple (ancien Actros, nouvel Actros Euro 5 et Euro 6) et des positionnement de prix très différents permettront à Mercedes de faire la différence en 2012.

Porteurs de 3,5 à 6 tonnes : de 69,06 à 58,71 % (1er)
Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 23,77 à 21,94 % (2e)
Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 13,97 à 12,96 % (3e)
Porteurs 19 tonnes : de 19,11 à 14,36 %
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 12,75 à 11,97 %
Porteurs (total) : de 27,86 à 22,57 % (1er)
Tracteurs : de 10,77 à 13,58 %

Renault Trucks – numéro 6

339 porteurs (+107) / 373 tracteurs (+213)

Renault Trucks a repris des couleurs en 2011 après une année 2010 très difficile. Les parts de marché en porteurs sont en progression de deux points, grâce principalement au segment des 16 à 19 tonnes (19 tonnes inclus) où la marque a réalisé une réelle percée. Plus timide, le retour de la marque dans le segment des 3,5 à 6 tonnes où, malgré une offre double (Mascott + Maxity), la marque française ne faisait que … 0,48 % de parts de marché en 2010. En tracteurs, Renault Trucks fait oublier une année de misère en repassant à 7 %, mas les chiffres tiennent compte d´une grosse commande passée par le groupe Jost.

Porteurs de 3,5 à 6 tonnes : de 0,48 à 4,34 %
Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 6,78 à 7,34 %
Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 13,97 à 11,48 %
Porteurs 19 tonnes : de 8,35 à 15,82 %
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 5,43 à 5,64 %
Porteurs (total) : de 5,47 à 7,49 %
Tracteurs : de 4,7 à 6,97  %

Scania – numéro 5

385 porteurs (+93) / 656 tracteurs (+85)

La marque suédoise se vante de posséder le meilleur `market mix´ de Belgique. A savoir des parts de marché pratiquement comparables dans tous les segments où elle est présente. Ces chiffres résultent en 2011 d´une perte de parts de marché en tracteurs (- 1,5 point) et d´une hausse en porteurs (+ 1,6 point). Cette progression partielle s´accompagne cependant d´un phénomène de plus en plus évident : les parts de marché de la marque progressent au-dessus de 19 tonnes, mais reculent à des niveaux inférieurs à 7 % en-dessous de 19 tonnes.  Globalement, Scania aura donc moins profité que ses concurrents de la hausse du marché. Il est loin le temps où Scania dominait le marché des tracteurs sans partage.

Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 11,40  à 6,67 %
Porteurs 19 tonnes : de 4,82 à 5,09 %
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 17,03  à 19,51 % (3e)
Porteurs (total) : de 6,88 à 8,50 %
Tracteurs : de 13,82 à 12,25 %

Volvo Trucks – numéro 3

670 porteurs (+71) / 1077 tracteurs (+ 377)

L´année 2011 était la première année complète de la nouvelle gamme chantiers FMX, et le pari semble réussi, puisque les parts de marché de Volvo Trucks en plus de 19 tonnes remontent de 2 points. Le reste de la gamme porteurs perd quelques plumes, tout comme les parts de marché en tracteurs qui restent cependant au-dessus de 20 %. Est-ce un signe ? Volvo Trucks joue désormais aussi, dans certains cas, la carte des remises importantes… juste avant le lancement très attendu de son nouveau FH (avant les vacances ?).

Porteurs de 6 à 16 tonnes : de 11,35 à 10 %
Porteurs de 16 à 19 tonnes : de 36,76 à 31,85 % (1er)
Porteurs 19 tonnes : de 18,55 à 17,09 % (2e)
Porteurs de plus de 19 tonnes : de 18,91 à 21,06 % (2e)
Porteurs (total) : de 14,12 à 14,8 % (3e)
Tracteurs : de 20,55 à 20,11 % (2e)

Tagged With: DAFIvecoMANmercedesRenault trucksScaniaVolvo trucksTatraaVIA