Top 400 2015: les ‘étrangers’ à l’offensive

 22/12/2014  Claude Yvens  Expertise Center
Top 400 2015: les ‘étrangers’ à l’offensive

Le classement des plus grandes entreprises de transport belges subit peu de modifications cette année. Après plusieurs années frénétiques, le rythme des reprises s’est en effet nettement ralenti et le nombre des faillites a lui aussi fortement reculé.

Si H. Essers et Jost Group ont poursuivi leurs emplettes sur le marché des transports de niche (avec la branche de transport d’Arcelor Mittal d’un côté et le fret aérien de CPL Trans de l’autre), les autres grands transporteurs belges ne se sont pas signalés par une activité de reprise bien active. Ce sont cette fois les groupes étrangers qui ont renforcé leur présence en Belgique : Bakker Groep, Nijhoff-Wassink et Lanfer.

Reprises d’actifs

Toutefois, il y a eu d’une part des reprises non annoncées (Distribution Books & Paper – DBP par SD Group), mais aussi beaucoup de ‘soldes’ passées inaperçues, surtout de PME en grande difficultés financières. Ces reprises prenant le plus souvent la forme d’une reprise d’actifs (une partie du portefeuille clients, voire du parc), l’effet en est plus difficile à identifier immédiatement.

La cession de branches d’activité est en hausse. L’exemple typique est la reprise de la branche liégeoise de Michielsens (grues) par MB Trans.

Reprises 2014

  • EFT par Bakker Groep ( > Fresh Transport)
  • DBP par SD Group
  • ECL Group Zeebrugge (ex-EKB) par Flanders Road
  • ESV Koelransport et Frulleux par groupe TP&H (Vandijck)
  • Steel-Express par H. Essers
  • Michielsens liège par MB-Trans
  • Emextra par Kristof Peysmans et Erwin Hemels
  • Fusion de Wauters Tanktransport et de Lanfer
  • TNT Fashion Logistics (partiellement) par Belspeed
  • Janssens (Torhout) par Nijhoff-Wassink

Moins de faillites

Le nombre de défaillances d’entreprises est en nette baisse en 2014 (21 % selon Graydon). Cette heureuse évolution se traduit aussi dans le faible nombre d’entreprises du Top 400 qui ont mis la clé sous le paillasson (DDL Transport, Debruyne, Elitrans Logistics, Railroads België, Top Line Distributie, ES Transport et Group Transport Services). Cela ne doit pas cacher la disparition progressive d’un grand nombre d’entreprises familiales qui se détricotent année après année, incapables de faire face à l’évolution du marché.

Top 150 des groupes de transport

Top 50 des expéditeurs

Top 50 des filiales

Classements annexes

Fiches

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !