[TEST] Une semaine au volant du Volkswagen Transporter

 11/03/2016  Yannick Haesevoets  Van
[TEST] Une semaine au volant du Volkswagen Transporter

Il est qualifié par beaucoup d’icône. Un statut qui fait généralement penser à un cheval de trait infatigable. Un véhicule qui ne laisse aucune génération impassible : le nouveau Volkswagen Transporter est plus qu’une simple camionnette. Portrait de la nouvelle version d’un classique.

Avec 12 millions d’exemplaires vendus, la gamme T concoure depuis 65 ans pour être au top des utilitaires légers. Un simple croquis de monsieur Ben Pon – souvenez-vous des bus hippies omniprésents des années soixante – est à la base de la création d’un symbole intemporel. Soixante-cinq ans plus tard, nous en sommes à la sixième génération, qui a gardé l’ADN de ses prédécesseurs. Pendant une semaine, VAN Management a eu le plaisir de tenir le volant du Transporter 2.0 TDI de 102 ch. Un must !

Rénovations subtiles
Il faut l’admettre, le VW Transporter n’a pas beaucoup changé en 65 ans d’existence. Esthétiquement, cette sixième génération affiche beaucoup de similitudes avec ses prédécesseurs. Cependant, le design révèle une première évolution, subtile c’est vrai. Le nouvel avant arbore une grille de calandre rafraîchie au design plus moderne. Les phares avec clignotants intégrés se sont fait faire un lifting et ont été déplacés sur le côté. Si on devait choisir un seul mot pour décrire ce modèle T6, « intemporel » serait certainement retenu. Un aspect positif est que la valeur résiduelle est garantie de manière optimale. Fini le scénario selon lequel « un modèle acheté aujourd’hui est dépassé demain ».

Volkswagen est synonyme de solidité, cela ne date pas d’hier. La rigueur allemande se traduit manifestement dans le Transporter avec des matériaux basiques, mais solides. Malgré un intérieur rigide, les fonctionnalités sont plaisantes et viennent compléter un excellent système de navigation. Les finitions ne sont clairement pas en sucre, un argument prioritaire pour le groupe-cible auquel VW s’adresse avec le Transporter. Selon leur utilisation, les modèles de la sixième génération proposent différents intérieurs, tous parfaitement adaptés.

Un comportement de conduite parmi les meilleurs de la classe
Cette classe allemande se poursuit sur la route, le TDI 2.0 avec 102 ch répondant à toutes fins professionnelles. En termes de conduite, le Transporter appartient sans aucun doute à l’un des meilleurs de sa catégorie. La vaste gamme de quatre moteurs diesel et deux moteurs à essence est un plus absolu. Selon Volkswagen, les TDI ne sont pas de grands buveurs, car la consommation serait réduite de 0,7 litre en moyenne par rapport aux générations précédentes. Ainsi, le 2.0 TDI de 102 ch ne consommerait pas plus de 6,7 litres.

Les versions équipées de 84, 102 et 150 ch sont combinées à un turbocompresseur à géométrie variable. En revanche, le moteur de 204 ch utilise un turbocompresseur à deux étages pour atteindre son couple maximum de 450 Nm à une vitesse de moteur entre 1 400 et 2 400 tours/min. En fonction de la motorisation, vous pouvez opter pour une boîte de vitesses manuelle à 5 ou 6 rapports. Notre véhicule d’essai disposait de cinq vitesses, ce qui est plus que suffisant si vous n’êtes pas un fana de la vitesse sur les routes. Il nous semble bien entendu approprié d’opter pour une boîte à cinq rapports en version utilitaire. Bien que ce soit au détriment de la vitesse, vous pouvez bénéficier d’un poids inférieur et donc d’une capacité de charge plus élevée. Il faut donc peser le pour et le contre. Tous les moteurs sont équipés d’un Start&Stop, y compris les versions TSI qui sont construites sur la base d’un quatre cylindres de 2.0 litres.

Espace de chargement : des options suffisantes
Récapitulons : le Transporter est un modèle intemporel qui offre des finitions de qualité et un moteur fantastique… Mais quid de l’espace de chargement ? Il ne peut pas décevoir ? Bien que sûr non ! Le véhicule est doté de série d’une porte coulissante latérale et d’un hayon arrière. Celui-ci peut être remplacé en option par deux portes symétriques, qui s’avéreront plus faciles à l’utilisation dans certaines circonstances. En outre, une deuxième porte coulissante est disponible en option, ainsi que différents éléments afin de séparer l’espace de chargement de la cabine. Le Transporter est disponible en deux empattements et trois hauteurs de toit.

Pour tout savoir sur Volkswagen Commercial Vehicles, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !