TEST Le VW Crafter place la barre haut

 07/04/2017  Erik Roosens  Vans
TEST Le VW Crafter place la barre haut

Après son couronnement comme Utilitaire international de l’année 2017 lors de l’IAA à Hanovre, nous avons pu prendre le volant du nouveau VW Crafter en Espagne. Et nous devons reconnaître que Volkswagen place la barre haut. Nous avons surtout été impressionnés par le silence intérieur, la puissance du moteur, même lors des reprises à bas régime, et les aides à la conduite, telles que l’assistant de stationnement qui place le Crafter de manière autonome entre deux autres véhicules.

Le VW Crafter sort des chaînes de production d’une usine flambant neuve située à Września en Pologne dont la superficie correspond à 300 terrains de football. Volkswagen n’a pas seulement construit une nouvelle usine, mais aussi un véhicule complètement nouveau. Les concepteurs sont partis d’une feuille blanche et ont débuté par une étude de marché à grande échelle. « Nous avons interrogé 900 clients pour développer le nouveau VW Crafter », explique Bram Schot, membre de la direction du conseil d’administration de Volkswagen Commercial Vehicles. « Cela s’avérait nécessaire, car des clients issus du même secteur travaillent parfois de manière totalement différente. Nous pouvons affirmer que nous avons construit notre nouvelle camionnette en collaboration avec nos clients. »

Extérieurement, le nouveau Crafter ressemble plus à son petit frère, le Transporter. Lors de la conception, beaucoup de soin a été apporté à l’aérodynamisme, ce qui confère au nouveau Crafter le meilleur coefficient de traînée de sa catégorie (0,33). Volkswagen a aussi gardé à l’esprit un volume de chargement aussi grand que possible. Le fait que le moteur soit placé de biais et légèrement basculé vers l’avant libère de l’espace en longueur, ce qui a permis d’abaisser le seuil de chargement de 100 mm. Par conséquent, l’espace de chargement est non seulement plus grand, mais aussi plus facilement accessible. Grâce à la traction avant, le volume de chargement maximal va jusqu’à 18,4 m. L’espace de chargement mesure alors 2 196 mm de haut et 4 855 de long.

Sièges ergonomiques

L’apport des clients se remarque immédiatement au niveau de la cabine. On retrouve ainsi de nombreux espaces de rangement, pour des bouteilles d’eau, des gants de travail, des lecteurs ou des ordinateurs portables par exemple. On peut ainsi ranger ses affaires sur le tableau de bord et dans les portières, mais également sous le siège passager. Dans la version double cabine, la deuxième banquette offre de l’espace de rangement supplémentaire.

À l’heure actuelle, environ un tiers des clients du Crafter sont des services de messageries ou de transport express. « Avec l’explosion de l’e-commerce, la proportion de ces clients va encore augmenter », affirme Bram Schot. Étant donné que ces chauffeurs passent de nombreuses heures par jour au volant, Volkswagen propose des sièges ergonomiques en option. La variante supérieure, ergoActive, possède même une fonction de massage électrique.

Le Crafter sera disponible en version fourgon et combi, mais aussi pick-up avec cabine simple ou double. Le fourgon est proposé en trois longueurs : 5 986, 6 836 ou 7 391 mm et le combi en version 5 986 ou 6 836 mm. Le pick-up est lui aussi disponible en trois longueurs : 6 204, 7 004 et 7 404 mm, alors que pour la version double cabine, il s’agit de 6 204 ou 7 004 mm. Pour les fourgons, trois hauteurs sont également possibles.

Souplesse

En ce qui concerne le moteur, le client a le choix entre trois puissances de 2.0 TDI : 75 kW (102 ch), 103 kW (140 ch) et le biturbo TDI de 130 kW (177 ch). Côté transmission, on retrouve une boîte manuelle à 6 vitesses ou une automatique à 8 rapports. Nous avons pu tester les trois versions du moteur, toutes avec la transmission manuelle, et avons été agréablement surpris par la souplesse du moteur. Le couple maximum arrive assez rapidement à bas régime de sorte qu’on peut laisser rouler le véhicule aussi bien en troisième qu’en quatrième vitesse et accélérer encore sans problème à partir de 1 100 tours par minute.

Sur les routes vallonnées et sinueuses de la région d’Almeria, nous avons pris le volant du Crafter actuel, mais également du nouveau modèle. Cette confrontation directe penche totalement en faveur du nouveau modèle, non seulement en raison de la plus grande souplesse du moteur, mais aussi de la transmission plus douce et du silence bien plus important dans l’habitacle. Le nouveau Crafter a également une meilleure tenue de route et offre une conduite plus directe et plus dynamique grâce à sa direction électromécanique qui dépend de la vitesse et ne fonctionne que si le conducteur en a besoin. Ainsi, le véhicule consomme moins que le Crafter actuel et sa direction assistée hydraulique. Mais le principal avantage est que la direction électromécanique peut être associée à un grand nombre de systèmes d’aide à la conduite comme le Driver Alert, le Lane Assist, le Park Assist et le Trailer Assist.

 

 

Le Volkswagen Crafter se gare tout seul

Avec les systèmes d’aide à la conduite Driver Alert, Lane Assist, Park Assist et Trailer Assist, Volkswagen fait un grand pas dans la direction de la conduite autonome. Au cours de notre escapade sur la route, nous avons pu tester le Lane Assist qui corrige la direction lorsque le véhicule quitte sa bande. Avec le régulateur de vitesse adaptatif (ACC), le Crafter suit le véhicule qui le précède. Une remarque s’impose: avec la boîte de vitesses manuelle, il faut encore rétrograder soi-même si le véhicule devant ralentit. Avec le modèle automatique, cela se fait tout seul.

Nous avons été encore plus impressionnés quand nous avons testé le Trailer Assist qui aide le conducteur à manœuvrer avec une remorque lors du stationnement en marche arrière. La seule chose qu’il lui reste à faire est de passer la marche arrière et de mettre la remorque dans la direction souhaitée à l’aide du bouton de réglage des rétroviseurs (un petit joystick). Le Trailer Assist fonctionne à l’aide d’une caméra située au-dessus de la plaque d’immatriculation qui enregistre la position de la remorque. Chaque fois que le moteur démarre, le système se calibre à nouveau, car toutes les remorques n’ont pas la même longueur.

Avec le Park Assist, le Crafter se gare lui-même entre deux véhicules. Le Park Assist nous semble être une option pratique pour les services de messageries qui doivent souvent livrer en ville ou pour les entreprises qui mettent en location leurs véhicules à des conducteurs qui ne sont habitués à conduire une grosse camionnette.

Le Side Assist et le Rear Traffic Alert (Corriger en NL : Rear Traffc Alert > Traffic) permettent d’éviter les accidents. Grâce à huit capteurs latéraux, le Side Assist avertit le conducteur en cas de collision imminente des flancs du véhicule. Non seulement le Rear Traffic Alert signale la présence d’un obstacle à l’arrière, mais il arrête aussi le Crafter si le conducteur n’a pas vu arriver un véhicule.

Pour tout savoir sur Volkswagen Commercial Vehicles, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !