Teleflex Medical : deuxième fermeture d’un EDC en peu de temps dans le Limbourg

 09/04/2018  Philippe Van Dooren  News Logistics, Contract Logistics
Teleflex Medical : deuxième fermeture d’un EDC en peu de temps dans le Limbourg

Le fabricant américain d’équipements médicaux Teleflex Medical ferme son centre de distribution européen à Tongres. Ses activités seront transférées à Francfort et sous-traitées à Rhenus Logistics. Cette année, c’est le deuxième EDC qui ferme ses portes dans le Limbourg. En février, Medtronic a annoncé la fermeture de son EMEA-DC à Opglabbeek et le transfert de ses activités à Heerlen aux Pays-Bas.

Selon la direction de Teleflex Medical, la fermeture du centre de distribution de Tongres est due à un manque de capacité de stockage. Cependant, selon le syndicat socialiste UBT, la direction irlandaise voudrait plutôt réduire les coûts en travaillant avec un partenaire logistique externe en Allemagne. « Cette annonce fait l’effet d’une bombe. La productivité n’a jamais été aussi élevée et 1,5 million d’euros ont été investis ces dernières années. Cette fermeture n’a rien à voir avec la productivité ou de mauvais résultats, le but réel de la multinationale américaine est de faire plus de profits », explique Tom Peeters, secrétaire du BTB Limburg. Le 1er octobre, cette fermeture fera perdre leur emploi à 20 employés et 76 ouvriers.

Plus tôt cette année, le groupe américain Medtronic avait annoncé la fermeture de son EDC à Opglabbeek. Ses activités ont été transférées à Heerlen, où le groupe dispose également d’un centre de distribution. Selon la presse néerlandaise, c’est parce que Heerlen est plus proche des aéroports de Schiphol, Maastricht et Liège, mais les syndicats n’y croient pas un instant. Ils associent la fermeture à la vente, l’année dernière, d’une partie de leur gamme de produits à Cardinal Health. Selon eux, le centre d’Opglabbeek n’était plus suffisamment utilisé et il n’était donc plus intéressant économiquement de maintenir deux centres de distribution à une aussi courte distance l’un de l’autre. Dû à la fermeture, 380 personnes perdent leur emploi.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !