Taxe kilométrique : un CA de Viapass sous haute tension

 29/03/2016  Claude Yvens  Réglementation
Taxe kilométrique : un CA de Viapass sous haute tension

C’est aujourd’hui que le Conseil d’Administration de Viapass doit procéder à la réception du système de taxe kilométrique construit par Satellic. Les membres de ce CA auront la lourde responsabilité de mettre en service un système actuellement défaillant.

Les témoignages d’utilisateurs mécontents se sont encore multipliés ce week-end. A trois jours du lancement théorique : le système mis en place par Satellic ne fonctionne pas comme il devrait le faire. Comme nous l’indiquions vendredi dernier, il semble (restons prudents) que les dysfonctionnements constatés sur le terrain ne soient pas considérés comme des obstacles sérieux (des ‘conditions décisives’, selon le jargon du contrat) au lancement de la taxe kilométrique ce vendredi. Il appartient donc aux membres du CA de prendre leurs responsabilités, mais la composition même de ce CA pose question. Pour rappel, le CA de Satellic est composé de représentants des trois régions. Sa composition a été entérinée lors de la législation précédente (même si elle a été publiée au Moniteur le 17 juillet 2014 et n’a, officiellement, pas été modifiée depuis). On retrouve donc dans ce CA des personnes qui exercent toujours une activité dans un cabinet, d’autres qui ne siègent plus dans aucun cabinet et des personnalités qui ont vu leur carrière prendre une toute autre direction depuis :
– Wim Adriaens (conseiller Innovation & Economie au cabinet Muyters – région Flamande)
– Cybelle Buyck (chef de cabinet de Hilde Crevits – région Flamande)
– Jacques Delahu (administrateur délégué de la Sofico)
– Bart Dewandeleer (vice-président Viapass, chef de cabinet de Geert Bourgeois – région Flamande)
– Ief Janssens (attaché au cabinet de Pascal Smet – région de Bruxelles-Capitale)
– Olivier Kiesecoms (Directeur d’Administration Cocof)
– Annick Mertens (ex-collaboratrice du cabinet de Bruno de Lille – région de Bruxelles-Capitale)
– Vincent Peremans (adminisrateur délégué SRWT, président du comité de direction de Viapass)
– Johan Schoups (CEO de Viapass)
– Christel Straetemans (ex cabinet Grouwels – région de Bruxelles-Capitale)
– Damien Sury (ex- conseiller de la ministre Huytebroek – région de Bruxelles-Capitale)
– Duciella Tabbara (chef de cabinet adjoint au cabinet de Rudy Demotte)
– Julien Vandeburie (ex-conseiller au gouvernement Wallon, administrateur SRWT)

Ce sont donc ces personnes qui ont le sort de la taxe kilométrique (et de dizaine de milliers d’utilisateurs) dans leurs mains… Elles sont en principe redevables aux régions qui les ont choisies (et qui attendent aujourd’hui avec impatience les premières rentrées financières), mais devront aussi peser les risques juridiques que leur décision impliquera, surtout en cas de report. Il n’est pas certain que les concurrents de Satellic qui ont aussi investi des sommes considérables pour obtenir l’agrément de Viapass se montrent satisfaites dans ce cas…

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !