Taxe kilométrique : les compteurs s’emballent

 08/03/2016  Claude Yvens  Economie
Taxe kilométrique : les compteurs s’emballent

A 22 jours de la date fatidique, les entreprises sont très nombreuses à enregistrer leurs véhicules. Reste à voir si la logistique de Satellic suit…

En date du 25 février, il y avait 210.000 camions enregistrés auprès de Satellic. Selon les informations que vient de nous fournir Viapass par l’intermédiaire de son porte-parole Edward Claessens, le chiffre est monté à 259.000 en une semaine. Le bond est spectaculaire, et à ce rythme, on pourrait passer la barre des 450.000 camions enregistrés avant le 1er avril. C’est cependant insuffisant, puisque l’on estime que 700.000 véhicules devront être équipés à terme (mais tous ne rouleront pas en Belgique dès le 1er avril).
Dans le même temps, le nombre d’OBU commandés est passé à 192.000 et le nombre d’OBU livrés de 155.000 à 164.000. Le rythme d’envoi des OBU ne suit donc pas celui des enregistrements. Dans l’hypothèse où 450.000 véhicules seraient enregistrés au 1er avril, ce sont donc 15900 OBU que Satellic devrait être à même d’expédier par jour, alors que le rythme est actuellement de 26000 OBU par semaine.

La concurrence se fait attendre

Pendant ce temps, Axxès continue à passer les batteries de tests pour faire agréer son OBU. Selon le site de Viapass, le Viaxxès SAT a passé trois des quatre tests et en a réussi un (annonce faite plusieurs semaines après l’entame des premies tests). Outre ces tests, il reste à Axxès à négocier son contrat de fournisseur EETS avec les trois régions et à obtenir l’agrément définitif de Viapass. D’après ces éléments, il semble peu probable qu’Axxès soit en ordre de marche à temps pour le premier avril. Il semble donc raisonnable de conseiller aux transporteurs et aux autres utilisateurs d’entamer les démarches auprès de Viapass avant la fin de la semaine prochaine pour être certain de recevoir leurs OBU avant la date-limite, de monter provisoirement les OBU eux-mêmes sur l’allume-cigare et d’éventuellement changer de fournisseur d’OBU si les offres d’Axxès (et de ses partenaires-distributeurs comme MultiService et UTA), Telepass ou Total (dernier venu à avoir signé une lettre d’intention) leur paraissent finalement plus attractives. Rappelons que dans ce cas, la caution est remboursée intégralement par Satellic, mais qu’il faudra vérifier auprès de son tiers-payeur qu’il travaille bien avec le concurrent de Satellic.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !