Taxe kilométrique : le MORA incendie la proposition de Diependaele

 29/10/2019  Claude Yvens  Réglementation
Taxe kilométrique : le MORA incendie la proposition de Diependaele

L’augmentation de la taxe kilométrique pour les camions de plus de 32 tonnes, telle qu’elle est envisagée par le nouveau ministre flamand de la mobilité Matthias Diependaele, se heurte à une forte opposition de la part du MORA, le conseil flamand de la mobilité.

Dans son avis, le MORA estime tout simplement que la mesure n’est pas fondée sur une analyse socio-économique sérieuse, que l’objectif poursuivi n’est pas clair et que l’impact sur la mobilité n’est pas défini. Pour être encore plus clair, le MORA estime que la mesure n’aura aucun impact positif sur la réduction des files, rappelant que seule une taxe kilométrique appliquée à tous les véhicules (mais qui ne fait pas partie de l’accord gouvernemental flamand) pourrait tendre vers cet objectif.

L’avis du MORA rappelle aussi que c’est justement dans les camions les plus lourds que le transport routier s’effectue de la manière la plus efficace, et que viser les plus de 32 tonnes en particulier risquerait de faire glisser des flux vers des véhicules plus petits et moins efficaces. Il aurait mieux valu augmenter les tarifs pour les véhicules plus anciens et plus polluants, estime le conseil.

Le MORA estime également que la baisse du tarif pour les moins de 12 tonnes ne permettrait pas de combattre la camionnettisation, attendu que ce phénomène prolifère pour d’autres raisons.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !