Scania Parts Logistics teste les Google Glass dans son processus de retour

 23/03/2016  Yannick Haesevoets  Economie, Contract Logistics
Scania Parts Logistics teste les Google Glass dans son processus de retour

Scania Parts Logistics à Opglabbeek reçoit 40 000 produits en retour chaque année. Aujourd’hui, ce processus est encore étroitement lié aux documents et à l’expertise des opérateurs. Avec son équipe, Robin Verslegers a établi une preuve de concept dans laquelle ils ont attribué un rôle important au Google Glass dans le processus de retour et de kitting.

Le centre de distribution de Scania à Opglabbeek traite environ 40 000 produits en retour chaque année. Pour accroître la rapidité et la fiabilité de ce processus, la société a développé avec le VIL un projet portant sur les lunettes intelligentes. Robin Verslegers, Business support chez Scania Parts Logistics, a été agréablement surpris par les résultats. « La satisfaction générale de nos travailleurs est très élevée », déclare-t-il. « 80 pour cent aimeraient utiliser à nouveau cette solution technologique. Ce sont surtout la facilité d’utilisation et la rapidité du système qui ont obtenu de bons résultats. »

Un retour sur investissement de 1,2 an
D’après les estimations, le retour sur investissement s’élèverait à 1,2 an pour Scania. Mais il va de soi qu’une amélioration du processus de contrôle pourrait permettre de réduire davantage les coûts. « Pensez par exemple aux plaintes ou aux coûts associés à la prise de mauvaises décisions. Pour l’instant, le projet est mis en attente, mais il y a de fortes chances que nous mettions en oeuvre les lunettes intelligentes dans notre processus de retour à l’avenir. »

Selon R. Verslegers, cette nouvelle solution a suscité l’enthousiasme de la majorité des personnes participant au test. Cependant, il a observé quelques points négatifs. « Les lunettes que nous avons testées étaient encore trop fragiles pour être utilisées dans un entrepôt. En outre, l’appareil photo des lunettes n’avaient pas d’autofocus, d’où la difficulté de prendre des photos nettes. La technologie vocale des Google Glass n’est pas tout à fait au point non plus. Certaines personnes participant au test devaient répéter leurs ordres trois fois, ce qui engendrait bien entendu des pertes de temps. Force est de constater que les Google Glass que nous avons utilisées lors de nos tests étaient un ancien modèle. »

Ancienne génération
Néanmoins, il estime que les Google Glass sont une technologie fantastique. « Si tous les aspects négatifs sont éliminés, elles vont indubitablement améliorer notre processus de retour. Actuellement, nous faisons encore tout manuellement. Il ressort d’une enquête réalisée auprès de notre personnel qu’il n’y a pas de divergences significatives d’avis entre la jeune génération et les aînés. Ils parviennent tous à s’en servir, seule la rapidité diffère dans certains cas. Au groupe Volkswagen (ndlr : Scania fait partie de VW) à Wolfsburg, les lunettes intelligentes sont d’ailleurs utilisées depuis longtemps. Là aussi, tout le monde est très enthousiaste. »

Verslegers est convaincu que les lunettes intelligentes peuvent apporter une plus-value dans les entrepôts. « Les lunettes intelligentes offrent certainement un grand potentiel dans le processus de retour. Ce sont surtout l’accompagnement visuel et les informations supplémentaires qui apparaissent devant nos yeux qui présentent un atout majeur. Aujourd’hui, la maturité du matériel est encore limitée, mais elles offrent de nombreuses possibilités d’amélioration dans le futur. Pensez à des lunettes plus solides, une autonomie plus longue et un meilleur appareil photo », conclut Robin.

Pour tout savoir sur Scania, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !