Salaire des chauffeurs: une classification plus réaliste

 17/08/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Salaire des chauffeurs: une classification plus réaliste

Une nouvelle classification des fonctions des chauffeurs est sur le point de naître. Elle comporte 4 catégories salariales, dont le montant est en phase de négociation entre les partenaires sociaux, et se veut plus conforme à la réalité du métier.

La nouvelle classification des fonctions des chauffeurs comportera 4 ‘catégories’ salariales. A chacune correspondra trois types de salaires : un salaire horaire brut minimum, un salaire pour le ‘temps de disponibilité’ et un salaire pour le ‘temps de disponibilité’ les dimanches et jours fériés.

10 critères

Cette nouvelle classification a fait l’objet d’un consensus entre les partenaires sociaux le 19 juin 2014. Elle est actuellement en phase de négociation et n’entrera en vigueur que lorsque chaque catégorie aura été associée à trois salaires minimaux.

Voici les 10 critères qui définiront dans quelle catégorie se situe un chauffeur :

  1. Permis de conduire nécessaire
  2. Autonomie et planification
  3. Nombre d’adresses de livraison par jour
  4. Efforts physiques
  5. Compétences nécessaires à la manipulation d’outils, à l’utilisation d’applications ou à la réalisation d’installations techniques supplémentaires
  6. Niveau de contrôle au niveau du chargement
  7. Niveau de complexité du processus de chargement ou de déchargement
  8. Niveau de connaissances techniques ou réglementaires supplémentaires requis
  9. Tâches supplémentaires devant être effectuées
  10. Parrainage / formation d’autres chauffeurs

Pour chacun de ces critères, le niveau de base vaut 1 point, et toute compétence ou action supplémentaire vaut un ou plusieurs points de plus. En fonction de son profil d’activités, chaque chauffeur reçoit un score situé entre 10 et 36 points, et qui le fait correspondre à une des 4 catégories. Reste à voir le salaire qui y correspondra.

Cette nouvelle classification tranche radicalement avec la précédente. Depuis plusieurs dizaines d’années, les chauffeurs se différenciaient, essentiellement, en fonction de la MMA du véhicule conduit, de la nature du véhicule (ensemble routier, véhicule ADR, véhicule frigo…) et de leur ancienneté (+ ou – de 6 mois). La nouvelle classification est plus complète, plus réaliste, plus gratifiante. Les chauffeurs sont classés en fonction de leurs aptitudes et de leurs connaissances. Améliorer leur savoir-faire inhérent à leur fonction peut les faire grimper à une catégorie supérieure, avec un salaire plus élevé à la clé.

Toutefois, lorsqu’on analyse les critères de différenciation et les facteurs de pondération, on remarque également qu’une certaine place est laissée à la négociation au sein de chaque entreprise. Entre deux catégories, la différence n’est pas toujours objectivable à 100 %.

Réservé aux membres du Truck Business Club

A consulter dans notre dossier Truckpedia « Nouveaux salaires minimum du personnel roulant » : la classification actuelle ainsi que les 10 critères retenus dans la nouvelle classification des fonctions, leurs différents niveaux et les tranches de points correspondants à ces niveaux.

Claude Yvens & Astrid Huyghe

Salaire des chauffeurs – Classification plus réaliste

Chauffeurslonen – Een meer realistische indeling

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !