RTS Zedelgem favorable à la taxe kilométrique : “Tu roules, tu paies”

 17/03/2016  Yannick Haesevoets  News Transport, Economie
RTS Zedelgem favorable à la taxe kilométrique : “Tu roules, tu paies”

Les partisans du prélèvement kilométrique belge sont rares… Pour l’entreprise ouest-flandrienne RTS Zedelgem – active dans le béton, les travaux d’infrastructure et le transport – l’introduction d’un tel système est plutôt logique. Steven Rotsaert, son dirigeant, ne craint pas les conséquences financières pour son entreprise.

Tout qui circule dans notre petit pays doit payer“, assène-t-il d’emblée. “Des systèmes de péage équivalents existent bien en France et en Allemagne, donc pourquoi pas en Belgique ? La taxation est en plus calculée sur la distance parcourue. Plus vous optimisez la rentabilité de votre flotte, plus correcte est la taxation. Je trouve que c’est un très bon système“.

Impact financier

Steven Rotsaert ne craint donc pas la taxation kilométrique. “Nous ressentirons bien un impact financier, mais il sera plutôt minime. Nos véhicules roulent principalement autour des chantiers, et n’empruntent donc pas souvent les routes soumises à la taxe. Et notre flotte se compose également à 99 % de véhicules Euro 6. Il nous reste plus que quelques tracteurs Euro 5. Nous venons dernièrement d’acquérir 20 nouveaux tracteurs. Ces Volvo Trucks FH 6×4 de 500 chevaux (moteur de 13 litres) interviennent à la fois en remplacement et en développement de notre flotte. Au total, nous mettrons 7 tracteurs supplémentaires en service“.

Le dirigeant ouest-flandrien voit encore de bonnes perspectives pour son entreprise. “La concurrence est rude, mais nous devons rester attentifs, et croître avec le marché et les dernières tendances. Notre ambition cette année n’est pas de croître comme ces 5 à 6 derniers exercices. Nous voulons tout d’abord nous stabiliser et rechercher de nouvelles niches dans le marché. Une légère croissance est évidemment la bienvenue, mais je ne souhaite pas avoir à gérer prochainement 500 collaborateurs“, conclut-il.

RTS possède des filiales en France comme en Belgique. La société emploie 200 personnes et s’appuie sur une flotte de 80 tracteurs. Pour ses transports, RTS collabore avec Rotra. Le chiffre d’affaires total s’élève à environ 15 millions d’euros.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !