Renewi mise sur Transporeon pour l’automatisation de sa supply chain

 12/02/2019  Claude Yvens  IT
Renewi mise sur Transporeon pour l’automatisation de sa supply chain

Renewi a choisi Transporeon, une plate-forme logistique basée dans le cloud, pour faire face à une augmentation de volume de 50 %. 

Renewi, l’entreprise née de la fusion entre Van Gansewinkel et Shanks, compte 65 sites de transbordement de déchets dans le Benelux. Dans la division Bourse de fret de l’entreprise, 650 commandes sont traitées quotidiennement par seulement cinq employés, répartis entre les Pays-Bas et la Belgique. Toutes ces commandes sont transportées des sites de chargements vers les points de déchargement à l’aide de planchers mobiles, de porte-conteneurs et de bennes. Renewi a accès à un groupe de plus de 290 transporteurs, dans lequel on retrouve à la fois des chauffeurs indépendants et des entreprises de transport qui possèdent plus de 100 véhicules.

En 2012, les activités d’expédition ont été facilité grâce à l’utilisation de Transporeon, qui comprend également une partie compte rendu sur les transports. Depuis l’intégration logistique de Van Gansewinkel et de Shanks, la priorité est, dans un premier temps, principalement de déployer Transporeon sur les sites de Shanks. « Nous avons rassemblé toutes les données relatives au transport et les avons encodées dans des templates.  Nous les avons ensuite réunies avec les premières commandes sur la bourse de fret et nous avons observé l’évolution. Travailler à l’ancienne en passant par Excel et en plaçant les données manuellement sur la bourse de fret demandait trop de travail. Les données des templates sont transférées automatiquement à Transporeon. C’est au début de l’été 2018 que ce projet a abouti. », explique Mark Meeuwissen, 4PL Coordinator.

L’accent est désormais mis sur le déploiement des templates dans les anciens sites Van Gansewinkel et sur le déploiement d’un nouveau système ERP. « Une fois le système en place, nous le relierons évidemment à Transporeon. Cela nous permettra d’automatiser encore plus d’opérations », affirme Mark Meeuwissen.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !