Remitrans : bientôt une station LNG propre

 11/08/2018  Yannick Haesevoets  Economie, Transport & Logistics Awards
Remitrans : bientôt une station LNG propre

Nouveau prix pour Remitrans cette année : la société de Ninove a reçu le Green Truck Award pour avoir le mieux intégré le facteur écologique dans sa gestion de flotte et sa philosophie en général.

 L’optimisation des flux de marchandises permet d’éviter autant que possible les kilomètres à vide. Remitrans a notamment développé une collaboration sans précédent entre plusieurs clients du Groupe Delhaize, dans le cadre de laquelle les services logistiques sont organisés par le rail. « En tant qu’entreprise de transport, nous savons que notre secteur est l’un des plus gros pollueurs au monde », peut-on lire dans l’introduction du dossier de Remitrans. « C’est donc l’une des principales raisons clés pour lesquelles nous mettons tout en œuvre pour réduire au maximum notre empreinte environnementale. »

Station LNG
La deuxième génération poursuit la philosophie ‘future proof’ du père, Remi. « Nous devons donc continuer à développer l’entreprise dans une perspective d’avenir. Nous sommes convaincus que nous devons miser sur un transport plus vert et sur le multimodal », explique Frank Coppens, Logistics Manager. Le transporteur utilise aussi de plus en plus de véhicules au gaz naturel. Remitrans est un fervent partisan de cette technologie, à tel point qu’il construira bientôt sa propre station LNG. « Nous avons acheté notre premier tracteur LNG il y a trois ans. Neuf autres tracteurs Volvo LNG seront livrés cette année. La station-service sera accessible aux véhicules de l’entreprise, mais aussi aux camions de tiers. »

Le ‘Train de la bière’

Le ‘Train de la bière’ est l’autre projet de Remitrans. Pour le mener à bien, l’entreprise a lancé un train pilote qui relie Jupille (Liège) à Ninove, en partenariat avec les POM (sociétés de développement provinciales flamandes), Delhaize, INBEV, Euroports et Lineas. Elle entend ainsi étudier, entre autres, la faisabilité du transport ferroviaire sur de courtes distances. Si le test est concluant, le train circulera trois fois par semaine et remplacera 5000 camions par an. Dans ce but, Remitrans a acheté une section de voie ferrée inutilisée qui longe son site, investissant pas moins de 400 000 euros dans sa modernisation. Si l’entreprise a consenti un tel investissement, c’est parce que l’absence d’une liaison ferroviaire propre lui avait précédemment fait perdre un important contrat avec Nestlé Waters.

« Aujourd’hui, nous emboîtons les dernières pièces du puzzle. Avec les volumes supplémentaires de Spadel, notre business case est terminé et le Train de la bière commencera à rouler chaque semaine aux alentours de juillet 2018. À terme, il en circulera cinq par semaine », conclut Frank Coppens.

Remitrans en bref

  • Siège social : Ninove
  • Chiffre d’affaires (2016) : 28 313 946 €
  • Investissements (2017) : Matériel roulant : 1 798 180 €, Installations : 411 908 €, Bâtiments + voiries : 457 554 €
  • Nombre de chauffeurs : 70 (+ 85 externalisés)
  • Flotte : 65 tracteurs, 5 LCV, 250 remorques (150 bâchées / 100 citernes)