Pneumatiques: réfléchissez avant de commander

 17/02/2017  Hendrik De Spiegelaere  Fleet Management
Pneumatiques: réfléchissez avant de commander

À l’achat d’un nouveau poids lourd, beaucoup de transporteurs ne réfléchissent pas suffisamment au choix de leurs pneumatiques. Faute d’instruction spécifique, le constructeur du camion monte des pneus standards, appropriés au type de véhicule. Comme nous allons le voir dans cet article, ce n’est pas nécessairement le meilleur choix pour le transporteur qui peut parfaitement commander des pneumatiques spécifiques. 

Outre le choix des pneumatiques au montage initial, nous approfondirons dans cet article deux autres aspects, à savoir le montage de pneumatiques de marques différentes sur un même essieu ou véhicule ainsi que la mesure dans laquelle il convient de monter des pneus hiver, ce qui est particulièrement intéressant compte tenu de notre météo capricieuse. Nous avons posé nos questions aux importateurs de Continental, Michelin, Bridgestone, Pirelli et GoodYear. Si vous souhaitez davantage d’informations sur les pneumatiques et leur utilisation, vous pouvez consulter le dossier Truckpedia ad hoc de Truck & Business. À ne pas manquer !

Quels pneumatiques au montage initial ?

« Étant donné que les pneus à faible résistance peuvent réduire la consommation de carburant, les constructeurs optent souvent pour ceux-ci au montage initial », nous dit-on chez Michelin. Les pneus à faible résistance au roulement sont les plus efficaces pour le transport international sur autoroutes à vitesse constante. À la demande du transporteur, tous les constructeurs montent des pneumatiques plus spécifiques (longue distance, polyvalence sur tout type de route, utilisation mixte, distribution urbaine, construction). Lorsqu’il place sa commande, le client doit alors bien entendu spécifier la catégorie d’utilisation des pneumatiques.  Sinon c’est le concessionnaire lui-même qui choisit les pneus ou des pneus polyvalents sont montés dans de nombreux cas.

« Nous essayons évidemment de fournir aux concessionnaires les informations les plus justes et les plus complètes possible sur les différents types de pneumatiques et sur leur application appropriée », poursuit Dennis Vergouwen de Brigestone. « Mais force est de constater qu’on monte souvent des pneus à faible résistance au roulement dans un souci d’économie en carburant. Par conséquent, on recourt à des pneus qui ont été conçus pour d’autres applications et qui n’offrent donc pas la durée de vie maximale et/ou fournissent des performances moindres.  Généralement, le montage de pneus spécifiques Bridgestone n’entraîne pas de frais supplémentaires. Certains constructeurs peuvent néanmoins facturer un surcoût, mais le client a toujours le choix. »

 

Le recours à des marques ou des pneumatiques différents

Il n’est pas interdit de monter des pneus de différentes marques sur un même véhicule. Cela n’est toutefois pas indiqué. En effet, chaque type et chaque marque de pneumatiques ont des spécifications différentes, ce qui crée un profil d’usure asymétrique ou affectent les performances.

Il est légalement interdit de monter des pneus de marques différentes ou des pneus de dimensions différentes sur un même essieu. De plus, un pneu M+S ne peut jamais être combiné avec un autre pneu (sauf en cas de montage jumelé symétrique, p. ex. deux pneus M+S à l’extérieur et deux pneus normaux à l’intérieur).

Sur l’essieu directeur, il est en outre interdit de monter des pneus présentant des indices de charge et/ou de vitesse différents ou d’utiliser un pneu rechapé à côté d’un autre pneu identique mais non rechapé.

Il est dans tous les cas recommandé de toujours monter sur un même essieu des pneus :

  • avec des dimensions identiques
  • avec des indices de charge et/ou de vitesse identiques
  • de la même marque
  • avec la même structure (radiale ou diagonale)
  • de la même catégorie d’utilisation (transport international, régional, usage mixte route/tout-terrain, pneus tout-terrain, pneus hiver, distribution).

Par ailleurs, il est vivement conseillé, pour des pneus en montage jumelé, de prévoir au moins des montages homogènes par couple.

La non-application de ces recommandations affectera toujours les prestations des pneumatiques. Des pneus asymétriques ou même des pneus de marques différentes ayant les mêmes spécifications entraîneront inévitablement des conséquences en termes de rendement kilométrique, tenue de route, profil d’usure et résistance de la carcasse.

Certains pneus s’usant plus vite que d’autres ou présentant un profil d’usure asymétrique, la permutation et le retournement des pneus sur jante permettent de prolonger la durée de vie du pneu.

La législation permet :

  • de permuter les pneus d’une roue à l’autre sur l’essieu directeur, en respectant le sens de rotation, donc en les changeant aussi de jante
  • sur l’essieu moteur, de retourner les pneus intérieurs sur jante, puis de permuter les pneus intérieurs et extérieurs
  • sur les essieux porteurs, de permuter d’une position à l’autre et de retourner les pneus sur jante aux 1er et 3e.

L’utilisation de différents types de pneus a également des répercussions sur les possibilités de permutation des pneus (les changer de position pendant le cours de leur vie). Pour les semi-remorques, cela ne pose généralement pas de problème, mais bien pour les poids lourds et les remorques, car ceux-ci utilisent la plupart du temps des pneus spécifiques pour l'(les) essieu(s) directeur(s) et d’autres pneus pour l'(es) essieu(s) moteur(s). On peut également opter pour des pneus qui sont adaptés pour toutes les positions (souvent avec un code Z). Ils sont moins performants à chaque position que les pneus spécifiques, mais ils facilitent les permutations.

Les pneus hiver sont-ils encore utiles ?

Selon les fabricants de pneumatiques, les pneus hiver peuvent être remplacés dans la plupart des pays européens par la nouvelle génération de pneus 4 saisons. Or, le transporteur doit tenir compte des dispositions légales en vigueur dans les différents pays, car les pneus hiver sont obligatoires dans plusieurs d’entre eux pendant une certaine période de l’année. Dans ces pays aux hivers rigoureux et circonstances exceptionnelles, par exemple les transports vers la Scandinavie ou en régions montagneuses, des pneus hiver spécifiques resteront toujours indispensables.

Mais si cela ne vous concerne pas, vous pouvez donc faire des économies. « Grâce à la technique Regenion de Michelin, nos pneumatiques pour poids lourds sont parfaitement adaptés aux hivers normaux. Ces pneus présentent des profils évolutifs et la particularité de se régénérer au fur et à mesure de l’usure afin de maintenir une adhérence optimale pendant toute leur durée de vie. Ils possèdent les marquages M+S/3PMSF requis pour rouler pendant la période hivernale dans la plupart des pays européens. »

Les pneus pour poids lourds Bridgestone, Firestone et Dayton portent pratiquement tous la mention M+S, ainsi que le symbole 3PMSF pour les pneus d’essieu moteur. Nos pneus sont ainsi conformes aux normes imposées par la loi pour les pneus d’hiver.

Pour toutes les marques, c’est le label M+S (Mud + Snow) qui est important. Depuis 2012, l’Europe utilise également le symbole 3PMSF (Three Peak Mountain Snowflake). Ces pneus doivent satisfaire à la norme CEE-ONU 117 et sont uniquement homologués après un test officiel.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !