[PHOTOS] La Carrière du Milieu: une part d’éternité et de démesure

 21/03/2016  Yannick Haesevoets  News Transport, Economie
[PHOTOS] La Carrière du Milieu: une part d’éternité et de démesure

Son nom semble emprunté à l’imagination de Tolkien. Pourtant, même si la visiter vous plonge en plein univers fantastique, la carrière du Milieu (Tournai-Antoing) est tout ce qu’il y a de plus réelle. De 9 à 10 millions de tonnes de pierres en sont extraites chaque année. Théâtre d’un ballet incessant de chargeurs et de dumpers, elle alimente, en plus d’Holcim Granulat, l’usine voisine de CCB où, tous les jours, jusqu’à 1200 camions viennent charger des granulats, du ciment et approvisionner l’outil en matières premières.

photo-4-w800-h600

CCB appartient à Italcimenti Group, cinquième producteur mondial de ciment. L’exploitation commune des carrières avec Holcim a donné naissance à la Société des Carrières du Tournaisis (SCT) qui exploite actuellement la carrière du Milieu. A cheval sur les communes d’Antoing et de Tournai, elle est l’une des plus grandes carrières calcaire d’Europe. Sa configuration en gradins permet d’attaquer le gisement sur huit niveaux offrant des accès à des roches aux propriétés différentes. L’exploitation peut ainsi alimenter à la fois les filières granulats et ciment à hauteur de 10 millions de tonnes de matière brute par an.

photo-8-w800-h600

De la carrière aux produits finis
L’activité en carrière est continue du lundi au vendredi. Les équipes d’extraction travaillent en trois pauses. 120 personnes au total. L’essentiel en production – les opérations de chargement et de transport représentant environ 50% des coûts d’exploitation – mais également des équipes de maintenance et du personnel administratif.

« Le schéma est simple », nous explique Eric Halleux, Directeur d’exploitation de la SCT. « Un tir est effectué chaque jour. Il permet d’abattre 50.000 tonnes de pierre. Les chargeurs sont alors affectés au remplissage des dumpers qui alimentent les deux concasseurs du site. »

photo-6-w800-h600

L’usine tournaisienne d’Italcementi vend 4,5 millions de tonnes de granulats par an. Elle fabrique et vend aussi près de 2 millions de tonnes de ciment. Cela signifie qu’environ 600 semi-remorques (bennes) viennent s’y approvisionner tous les jours en granulats et 300 (citernes) en ciment. A cela s’ajoutent une centaine de véhicules qui ravitaillent l’usine en énergie (fuel et coke) et en matières premières pour la fabrication du ciment (laitier, pyrite et cendres volantes). 1000 camions donc, avec des pointes à 1200 durant les mois de haute activité sur le secteur de la construction.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !