Peanuts!

 21/07/2018  TM Extern  Opinion
Peanuts!

Et encore, parce que des cacahuètes, ça pèse lourd et nous n’en mettrons pas beaucoup dans les camionnettes actuelles. Peanuts est ce que je vous répondrais à la question de savoir ce que l’on pourra encore faire avec un permis B quand on est un professionnel. Rien. Enfin, presque rien…

Par Etienne Rondeau, président du comité VUL de FEBIAC

Pourtant, les différents niveaux de pouvoir, et certainement l’Europe, ne jurent que par la sacro-sainte économie de marché. On place l’avenir de notre continent dans les mains des futures générations de jeunes entrepreneurs, ce sont eux la clé de notre réussite ! J’y crois aussi, mais quels outils l’Europe va-t-elle leurs donner ?

En effet, nos camionnettes sont de plus en plus lourdes pour répondre aux exigences techniques, de sécurité ou d’environnement que l’Europe impose. A chaque nouvelle norme ou règlementation, ce sont quelques kilos qui sont sacrifiés sur l’autel des eurocrates ! Les constructeurs ont beau être créatifs et ingénieux, la technologie a son poids. Et comme le permis B reste limité à 3.500 Kg, c’est la charge utile, c’est-à-dire ce que nos entrepreneurs peuvent transporter, qui en fait les frais !

Pour vous donner une idée, en trois générations, le Renault Master est passé de 1775 Kg à vide à 1980 Kg. Les premières évolutions étaient normales et même souhaitées : ceinture de sécurité, ABS, airbag pour la sécurité, radio et airco pour le confort… Entretemps sont venus s’ajouter les normes de dépollution, les catalyseurs, l’AdBlue… Par ailleurs, les exigences pour rouler avec des véhicules de plus de 3.500 Kg sont de plus en plus complexes. Il y a bien sûr le permis C à passer, avec les examens médicaux qui y sont liés, les formations professionnelles obligatoires, les temps de conduite, la taxe kilométrique…

Pas mal de petits entrepreneurs font donc le choix de rester en permis B et remplir les camionnettes au maximum, voire souvent au-delà du maximum. Certains conservent même leurs anciennes camionnettes moins lourdes et moins exigeantes en technologie, mais au détriment de la sécurité routière.

Ma vision est différente. Je plaide pour que l’Europe ou au moins le fédéral déroge à la limite des 3.500 Kg pour les camionnettes en permis B ! Comme expliqué plus avant, les utilitaires actuels sont maintenant hyper sécurisés, ils disposent d’aides à la conduite très performantes, les freins sont parfaitement dimensionnés pour des masses jusque 5 tonnes. Il ne faut plus de ‘gros bras’ pour conduire ces véhicules. Adaptons la législation pour autoriser la conduite de camionnettes en permis B jusqu’à 5 tonnes pour les professionnels, avec des exigences d’équipements de sécurité minimum. C’est un win-win pour l’économie, pour les consommateurs et pour la sécurité générale sur nos routes.