Pas de permis pour le centre logistique Goodman à Vilvorde

 12/09/2018  Philippe Van Dooren  News Logistics, Real Estate
Pas de permis pour le centre logistique Goodman à Vilvorde

La ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege (CD&V) refuse d’accorder un permis environnemental à Goodman qui voulait construire un centre logistique à la frontière entre Vilvorde et Grimbergen. Pourtant, elle avait reçu davantage d’avis positifs que négatifs. “Le dossier comporte trop de zones d’ombres et de lacunes en matière d’effets sur la mobilité”, affirme-t-elle.

Le promoteur Goodman souhaite construire un centre logistique sur un terrain de 14 ha le long de la Cokeriestraat à Vilvorde, à proximité de la centrale électrique Verbrande Brug et de la zone logistique Cargovil. Il s’agit d’un projet d’envergure : il prévoit deux bâtiments avec au total sept unités d’entreposage dotées de 86 quais de chargement et déchargement pour poids lourds.

Au début de cette année, la province du Brabant flamand avait refusé d’octroyer le permis environnemental. La sa Goodman Vilvorde Logistics (Belgium) a interjeté appel auprès de la ministre Schauvliege. Elle a reçu pas moins de sept avis favorables. La commune de Vilvorde, qui craint une forte augmentation du transport de fret et qui a d’autres projets pour la zone (bois et récréation), a émis un avis négatif.

Schauvliege a donc donné raison au bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (sp-a). Selon elle, les utilisateurs du centre de distribution ne sont pas encore connus ni par conséquent le nombre de mouvements de transport et leur répartition entre les poids lourds et les camionnettes. “L’impact réel sur la mobilité est donc difficile à évaluer” déclare-t-elle.

Selon Bonte, le centre logistique serait construit pour Zalando, mais Goodman a démenti.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !