Paquet Mobilité : le Parlement renvoie les propositions en commission pour réexamen

 04/07/2018  Claude Yvens  Réglementation
Paquet Mobilité : le Parlement renvoie les propositions en commission pour réexamen

C’est aujourd’hui que les députés européens devaient se prononcer sur un ensemble de mesures qui vont profondément modifier les règles du jeu économique et social dans le transport routier européen. Ils ont rejeté les amendements proposés à la réforme du ‘Paquet Mobilité’ et les ont renvoyés en commission des transports pour réexamen.

Le Parlement dans son ensemble a rejeté les amendements aux propositions sur la mise à jour des règles relatives aux temps de repos des conducteurs, au cabotage et au détachement des conducteurs. Ce vote confirme le résultat déjà enregistré le 14 juin dernier et représente une défaite pour les forces qui avaient appelé le Parlement à voter ‘pour’ , à savoir la fédération européenne des chargeurs (European Shippers’ Council) et les pays d’Europe de l’Est.

Dans le camp opposé, les syndicats avaient encore appelé hier (photo) à ne pas voter ce qu’ils considéraient comme un mauvais compromis favorisant le dumping social et mettant la sécurité routière en danger. Les fédérations de transporteurs belges ne s’étaient pas exprimées de manière explicite ces derniers jours, au contraire de leur consœur néerlandaise TLN, qui demandait aux parlementaires néerlandais de ne pas voter un texte qui mettrait à mal la compétitivité du transport routier néerlandais en libéralisant davantage le cabotage.

La première fédération belge à réagir a été TLV, qui regrette dans un tweet le résultat du vote intervenu ce jour au Parlement en estimant que le texte retoqué allait protéger les entreprises de transport belges et que le statu quo représente davantage un recul qu’un progrès. Les syndicats, par contre, se réjouissent de constater que le vote du jour rejette toute modification aux heures de conduite et de repos.