Ninatrans convaincu par le Nikola Tre

 23/04/2019  Claude Yvens  Trucks
Ninatrans convaincu par le Nikola Tre

La présentation des nouveaux camions Nikola avait attiré des milliers de personnes à Scottsdale, dont Benny Smets, le CEO de Ninatrans qui a précommandé dix exemplaires du Nikola Tre. De retour des Etats-Unis, il se dit convaincu d’avoir fait le bon choix.

“C’est l’histoire de l’oeuf et de la poule. Nikola comprend très bien que ses véhicules ne pourront pas rouler sans stations de recharge, donc ils veulent proposer une solution totale et ils vont installer 700 stations à hydrogène en collaboration avec la société norvégienne NEL. Leur idée est de construire les premières stations à proximité des grands transporteurs ou de grands centres de distribution, de manière à générer suffisamment de volumes pour rendre la station rentable. Nikola est convaincu que le TCO de ces camions sera moins élevé que celui des équivalents diesel. Et quand vous savez que le diesel est bien meilleur marché aux Etats-Unis puisque les accises sont faibles, cela signifie que les perspectives pour le marché européen sont bonnes vu le prix que nous payons pour le diesel”, explique Smets.

Les camions Nikola (Two et Tre) seront disponibles en plusieurs versions qui se différencieront par leur rayon d’action, mais aussi en version électrique classique pour la distribution sur courte distance. “Le prototype du Nikola Two est tout à fait prêt et je l’ai vu rouler sans faire le moindre bruit. Je pensais qu’il s’agissait d’une version électrique, mais les gens de Nikola à qui j’ai parlé m’ont garanti que c’était une version à hydrogène.”

Un Nikola Two peint aux couleurs d’Anheuser-Busch (filiale d’AB Inbev qui en a commandé 800) était aussi accessible, mais Benny Smets a aussi pu jeter un coup d’oeil à la cabine du Tre : “On pourrait comparer l’intérieur à une Tesla, où tout est commandé à partir d’une tablette centrale intégrée. Selon le CEO Trevor Milton, tous les camions Nikola seront pourvus dès le départ de leur développement des technologies nécessaires à une conduite autonome. Je trouve en tout cas que le Tre est très beau, plus aérodynamique que les camions des autres marques, et que Nikola a vraiment posé les bases d’une révolution semblable à celle que Tesla a initiée pour les voitures particulières. Je suis certain que d’autres marques vont envisager la propulsion à hydrogène,” conclut Benny Smets.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !