Mercedes-Benz Actros avec MirrorCam : le poids lourd sans rétroviseurs

 08/08/2019  Erik Roosens  Expertise Center, Trucks & Trailers
Mercedes-Benz Actros avec MirrorCam : le poids lourd sans rétroviseurs

Le Mercedes-Benz Actros est le premier poids lourd de série dépourvu de rétroviseurs extérieurs. On s’habitue vite à rouler avec la MirrorCam (littéralement : caméra miroir) car les deux grands écrans sur les montants A montrent bien davantage que les rétroviseurs extérieurs.

Avec la MirrorCam, l’Active Drive Assist, le Predictive Powertrain Control pour les routes régionales et l’Active Brake Assist 5, la marque à l’étoile fait un grand pas vers la conduite autonome. Mais nous n’en sommes pas encore là. Pour le moment, il s’agit toujours de systèmes d’assistance qui allègent le travail du chauffeur et accroissent la sécurité routière.

Le nouvel Actros se distingue d’emblée par les caméras placées de chaque côté de la cabine. Celles-ci remplacent le rétroviseur principal et le rétroviseur grand angle. Les concepteurs n’aiment pas trop le terme ‘remplacer’ car la MirrorCam propose davantage que les rétroviseurs. Ainsi, il n’est pas nécessaire de régler les caméras et les écrans en prenant le volant. La caméra adopte la position optimale et les écrans montrent toujours l’image complète quel que soit l’angle de vue. Autre atout : la disparition des rétroviseurs extérieurs accroît la visibilité du chauffeur et réduit la résistance à l’air, ce qui réduit la consommation de 1,5 %. Les rétroviseurs frontal et trottoir sont, quant à eux, conservés.

Sideguard Assist

Nous avons d’abord roulé dans un Actros 1845 LS StreamSpace propulsé par le moteur OM 471 (12,8 litres, 6 cylindres). Sur les écrans de la MirrorCam, une ligne indique la fin de la semi-remorque, d’autres lignes la distance jusqu’aux véhicules qui se trouvent derrière. Lors d’un dépassement, il n’est donc plus nécessaire d’attendre le signal lumineux d’un collègue pour se rabattre à droite. Si vous vous rabattez trop rapidement, un triangle rouge s’allume et un avertissement retentit provenant du Sideguard Assist (assistant de changement de direction) désormais intégré dans l’écran de la MirrorCam.

En traversant une station de péage, il faut s’habituer à l’absence de rétroviseurs mais au-delà, le MirrorCam ne présente que des avantages. L’image suit le mouvement dans les virages et la zone à côté de la semi est toujours visible. Dans les tunnels, la vision est meilleure et plus claire qu’avec un rétroviseur. Le risque de dommage est moins grand car les caméras dépassent moins de la cabine que les rétroviseurs. Si la caméra doit malgré tout être remplacée, les coûts ne sont pas plus importants que pour le remplacement d’un rétroviseur extérieur.

Active Drive Assist

Nous avons également pu tester l’Active Drive Assist qui maintient le poids lourd sur la bonne voie grâce à une caméra braquée sur les marques au sol des deux côtés de la route. Si le chauffeur désactive l’Active Drive Assist, le fonctionnement du maintien de trajectoire reste assuré. Si le véhicule menace de quitter sa bande de circulation, le guidage actif intervient et ramène le véhicule sur la bonne trajectoire de manière autonome. Pour cela, l’Active Drive Assist utilise la nouvelle direction assistée électrique.

Lorsque le nouvel Actros se rapproche trop du véhicule qui le précède, l’écran le signale tandis que l’Active Drive Assist freine lui-même le véhicule. Dès que la distance est à nouveau suffisante, le système accélère jusqu’à ce qu’il retrouve la vitesse programmée. Notons encore la fonction stop-and-go dans les files.

L’Active Drive Assist n’est pas encore un copilote qui prend le volant mais un assistant qui effectue les corrections de direction pour garder le véhicule dans les lignes. Si ces lignes disparaissent, le volant bleu et les marquages de trajectoire bleus s’éteignent sur l’affichage central et le chauffeur est prié de reprendre le volant. Le chauffeur doit donc être attentif et rester vigilant.

Des manœuvres plus faciles

L’Actros est désormais équipé d’une direction assistée électrique qui amplifie la servodirection si nécessaire. Ce qui, en combinaison avec la MirrorCam, facilite les manœuvres. Vous pouvez au préalable prédéfinir une ligne sur les écrans de la MirrorCam pour indiquer la fin de la semi ou du poids lourd. Des manœuvres précises au centimètre près sont ainsi encore plus faciles.

Predictive Powertrain Control

C’est sur une route bien sinueuse que nous avons pu tester le Predictive Powertrain Control (PPC) pour les routes régionales. Ce système de cruise control et de transmission intelligent choisit lui-même la vitesse que le véhicule peut atteindre dans les virages et les descentes.

Le chauffeur choisit une vitesse, par exemple 60 km/h. Il voit sur l’écran jusqu’à quelle vitesse le véhicule va ralentir avant de prendre le virage. Pour un virage en épingle à cheveu, c’est par exemple 30 km/h, pour un autre 55 km/h. Le PPC rétrograde lui-même et utilise le frein moteur et le ralentisseur pour amener le tracteur-semi à la bonne vitesse.

Pour le retour, nous sommes montés dans l’Actros 1848 LS GigaSpace. Sur les routes régionales, nous avons réglé le PPC sur 70 km/h. A l’approche d’un virage, le display indiquait par ex. que l’Actros allait prendre un virage à droite dans 140 m à une vitesse de 54 km/h. Le véhicule commence alors à ralentir pour aborder le virage à la vitesse appropriée. Le chauffeur doit un peu s’habituer à lâcher les rênes mais ce système d‘assistance l’aide aussi dans son travail.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !