MAN Truck & Bus en 2015 : position maintenue

 17/03/2016  Michel Buckinx  Economie, Trucks
MAN Truck & Bus en 2015 : position maintenue

2015 n’aura pas été une année facile pour le groupe MAN. Le marché des véhicules commerciaux hors Europe a été difficile, notamment au Brésil, et la situation du segment Power Engineering reste tendue. Résultats : une baisse du chiffre d’affaires de 4 % à 13,7 milliards d’euros, des prises de commandes en recul de 6 % à 14,4 milliards d’euros et une chute significative du taux de rentabilité opérationnelle (qui s’établit à 0,7 %).

La division MAN Truck & Bus, de son côté, a maintenu sa position sur les principaux marchés et a accru son chiffre d’affaires et ses ventes. Le constructeur enregistre un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros et une hausse de 9 % des commandes. Les ventes unitaires ont progressé de 8 % à 79.222 véhicules. MAN Latin America a, par contre, vu ses ventes unitaires diminuer de moitié à 24.472 unités.

Le constructeur a aussi lancé un plan de croissance future destiné à améliorer la compétitivité à long terme de MAN Truck & Bus. Ceci notamment en réorganisation la production de poids lourds et en rationnalisant l’administration.

Pour rappel, le Conseil de surveillance de Volkswagen AG a approuvé la création de Volkswagen Truck & Bus. Dans ce cadre, MAN Truck & Bus, MAN Latin America et Scania collaborent plus étroitement tout en conservant leurs identités et leur responsabilité opérationnelle intégrale. Objectif : réaliser des synergies chiffrées à 650 millions d’euros potentiels par an en termes de bénéfice opérationnel à long terme. Compte tenu de la longue durée de vie des véhicules commerciaux, le constructeur estime qu’il faudra 10 à 15 ans avant de réaliser complètement ces synergies.

Pour 2016, les mesures mises en place devraient, selon MAN, stimuler substantiellement le bénéfice opérationnel et le taux de rentabilité opérationnelle d’une année sur l’autre.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !