LINK2LOGISTICS Management 46 (juin 2018)

 18/06/2018  Yannick Haesevoets  


Informer et pousser à la réflection

La Belgique perd de ses plumes au niveau logistique. C’est un message qu’on entend souvent ces derniers temps. Il est toutefois à nuancer. La logistique elle-même est en mutation : il se crée moins de centres européens de distribution. Pas seulement en Belgique, mais ailleurs aussi. Par contre, ceux qui y sont établis, optent généralement de s’y développer.

Pour rompre avec le pessimisme qui semble de bon ton aujourd’hui, Link2Logistics Management a pour la première fois catalogué les 50 ‘hotspots’ logistiques de Belgique. Nous avons analysé et quantifié les activités existantes, ainsi que le potentiel de développement de chaque région. Il en ressort que la logistique est et reste une activité primordiale. Elle génère 7% du PNB et ne pourrait donc être négligée.

Nous laissons également la parole à plusieurs experts qui au lieu de broyer du noir, mettent en avant les avantages de notre pays dans le domaine logistique. Ils résident entre autres dans la faculté à créer de la valeur ajoutée. L’un d’entre eux, Kris Neyens du VIL, appelle au sens critique quand il s’agit de l’intérêt d’attirer dans notre pays les centres de fulfilment e-commerce. En effet, ils ne créent que peu de valeur ajoutée. Une vision que partage le professeur d’Economie néerlandais Bernard van Praag. Les conditions de travail dans l’e-commerce sont devenues déplorables aux Pays-Bas. Au point qu’il en appelle à l’interdiction du travail de nuit dans les centres de fulfilment offrant des livraisons ‘next day’ ? Un point de vue intéressant à lire dans la rubrique ‘Outbox’.

D’autres articles de ce magazine devraient pousser à la réflexion : comment Carglass a remporté l’award du HR Project of the Year en améliorant les conditions physiques de travail grâce à une démarche ‘bottom up’; comment Nedcargo arrive à engager le fluvial dans la logistique pour le secteur du retail; ou encore comment ODTH et ShopWeDo – deux entreprises de taille fortement différentes mais aux activités complémentaires – sont entrées en partenariat.

Nous n’oublions pas le secteur du matériel de handling. De nombreuses nouveautés arrivent sur le marché ou seront prochainement lancées. Nous les passons en revue de manière exhaustive.

Informer et pousser à la réflection sont les deux tâches principales d’un magazine. A mon humble avis, ce numéro de Link2Logistics Management y répond parfaitement. Aussi : bonne lecture !

 

Philippe Vandooren,
Rédacteur en chef.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !