LINK2LOGISTICS Management 44 (décembre 2017 – janvier 2018)

 11/01/2018  Yannick Haesevoets  


Le moteur repart

La reprise de l’économie s’est accélérée en 2017. Cela a bien sûr un impact sur les volumes de transport, mais tout autant sur l’activité logistique. En Belgique, l’analyse des derniers chiffres officiels (ceux de 2016) le confirme pleinement. Le PIB a augmenté, la valeur ajoutée et le chiffre d’affaires des acteurs logistiques encore plus. La superficie totale des bâtiments logistiques a même bondi. Le Top 1000 de la Logistique est donc cette année, encore plus intéressant que les années précédentes.

Cette croissance met sous pression le transport routier, qui connaît de plus en plus de problèmes de capacité. Une des causes est la congestion des routes, qui ne fait qu’empirer. Les logisticiens accordent dès lors une attention croissante aux autres modes de transport. En Flandre, où le problème est le plus grand, une nouvelle initiative a vu le jour : Multimodaal.Vlaanderen. Nous avons interviewé son business unit manager, Peter Lagey. Par ailleurs, nous consacrons dans ce numéro de l’attention à plusieurs projets logistiques dans les ports fluviaux.

Dans les entrepôts également, la croissance de l’activité oblige à optimiser les opérations. Les constructeurs de matériel de manutention jouent à cet égard un rôle important. Nous passons en revue les tendances actuelles et futures à cet égard.

Je n’ai pas de boule de cristal, mais – sauf événement politique majeur – tous ces mouvements devraient s’amplifier en 2018. Ces divers articles vous donneront dès lors matière à réflexion pour entamer cette nouvelle année bien informés.

Bonne lecture !

Philippe Van Dooren,
Rédacteur en chef.