Logistique chimique : Katoen Natie investit massivement aux Pays-Bas

 02/04/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics, Contract Logistics
Logistique chimique : Katoen Natie investit massivement aux Pays-Bas

Dans les années à venir, Katoen Natie investira 80 millions d’euros dans des plates-formes logistiques sur le site de Chemelot dans le Limbourg néerlandais. Le plus important investissement sera un nouveau terminal multi-clients sur ce site, où le groupe a acheté un terrain de 12 ha pour y construire un entrepôt de 54.500 m² et 207 silos.

Depuis 2013, le groupe belge dispose de plusieurs terminaux logistiques dans le Limbourg néerlandais et belge. En 2015, l’entreprise a frappé un grand coup avec l’acquisition de Langen, acteur majeur du transport et de la logistique de vrac pour l’industrie chimique et l’automobile. Aujourd’hui, elle possède des succursales à Nuth, Born, Geleen, Elsloo, Tüddern et Maasmechelen. Avec de nouveaux sites, Katoen Natie a indiqué qu’elle répondait aux besoins croissants de l’industrie chimique dans la région.

Le terminal sur le site de Chemelot, qui sera opérationnel au deuxième trimestre 2020, servira à stocker, reconditionner, tamiser, combiner et compacter les polymères et autres produits chimiques. Fin 2019, l’entreprise va accroître son terminal logistique de 10.000 m² à Nuth et construire ainsi 60 silos. Elle a également acheté un terrain à Born pour y construire un entrepôt de 35.000 m². Enfin, Katoen Natie investira dans la capacité de transport de la région, avec l’achat de 115 tracteurs, 45 semis pour le transport de vrac sec et 10 camions citernes pour le transport de liquides.

Katoen Natie voit le Limbourg néerlandais comme un point central pour approvisionner la région de la Ruhr et l’Europe de l’Est. Ses plates-formes dans le Limbourg sont proches des frontières belges et allemandes. Grâce aux terminaux à conteneurs situés à proximité, les conteneurs peuvent être transportés à partir d’Anvers et de Rotterdam et les produits peuvent être distribués à l’intérieur des terres.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !