L’investissement dans le réseau routier flamand augmente de 37 %

 13/02/2017  Claude Yvens  Economie
L’investissement dans le réseau routier flamand augmente de 37 %

Selon le ministre flamand de la mobilité et des travaux publics Ben Weyts, c’est un effort ‘historique’ : les investissements dans le réseau routier vont augmenter de 37 % ( à 2.7 milliards EUR) d’ici la fin de l’actuelle législature, et la route accapare le plus gros des 5,8 milliards EUR investis au total dans la mobilité.

“Les prochaines années, bien que nous visions dans une période d’économies busgétaires, nous investirons plus que jamais dans la mobilité”, se réjouit Weyts. “Nous investirons dans les infastructures routières, mais aussi dans les alternatives à la route et au camion”.

Dans les 2,7 milliards d’investissements annoncés, il ne faut pas compter le coût de la future liaison Oosterweel à Anvers (3,5 milliards EUR) ni le réaménagement du Ring de Bruxelles (1,5 milliard EUR). En plus de l’entretien structurel d’une centaine de kilomètres d’autoroutes (entre autres sur les E34, R2, E314, E17 et E40) de nouvelles infrastructures seront réalisées:

  • la N49 (la route express entre Anvers et la mer), la N203a (qui prolonge la A8 entre Halle et le R0) et la A12 (Strombeek-Anvers) seront transformées en autoroutes.
  • il y aura de nouvelles bandes de circulation en heure de pointe entre Lummen et Beringen (E313), Wilsele et Aarschot (E314) et entre Grand-Bigard et Affligem (E40).
  • de grands travaux toucheront notamment les rings R4 (Gand), R8 (Courtrai) et R13 (Turnhout).

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !