Les utilitaires connectés sont arrivés

 20/07/2018  Erik Roosens  Vans
Les utilitaires connectés sont arrivés

Les camions sont déjà équipés d’un grand nombre de systèmes intégrés qui permettent le suivi à distance des données du véhicule. Sur la plupart des camionnettes, ce n’est pas (encore) le cas, mais la situation est en train d’évoluer. Mercedes-Benz Vans affirme sa volonté de ne plus être un simple constructeur automobile et veut fournir à ses clients des solutions de mobilité sur mesure. Quoi qu’il en soit, à l’heure actuelle, la plupart des clients font appel à des sociétés de télématique pour tout ce qui touche à la connectivité.

Selon Elke Kraemer, Marketing Manager au sein de l’entreprise de télématique Suivo, la connectivité des utilitaires concerne davantage les informations relatives au véhicule que le véhicule à proprement parler. Les sociétés souhaitent notamment localiser leurs chauffeurs et évaluer la possibilité d’une réparation ou d’une visite chez un client. Suivo propose des solutions de gestion de flotte. L’entreprise relie des informations comme les heures d’arrivée, les horaires de travail, le nombre de kilomètres parcourus et les données du tachygraphe au système de planification, à l’administration des salaires et autres logiciels. Pour ce faire, une boîte noire est placée à bord du véhicule et, si nécessaire, des applications mobiles assistent le chauffeur.

Une camionnette coûte beaucoup moins cher qu’un camion. C’est pourquoi la connectivité à bord du véhicule ne concerne pas tant des informations comme la consommation, les pannes ou la pression des pneus. L’essentiel pour l’entreprise est d’établir un lien entre les chauffeurs et les collaborateurs au bureau.

Gestion du matériel

« Les collaborateurs mobiles, tels que les coursiers et les techniciens, font un nombre d’arrêts considérable sur une journée de travail », indique Elke Kraemer. « Pour assurer son bon fonctionnement, il est primordial qu’une entreprise sache où ses collaborateurs se trouvent et ce à quoi ils sont occupés. » L’entreprise peut ainsi estimer le temps nécessaire à un chauffeur pour se rendre chez le client suivant et vérifier s’il peut prendre en charge une mission supplémentaire dans les environs, mais aussi s’il dispose du matériel nécessaire à bord de son véhicule pour effectuer une réparation.

« La rentabilité d’une entreprise repose sur l’augmentation de la productivité de ses collaborateurs au moyen d’outils technologiques intelligents », explique Elke Kraemer. « Ce n’est pas un luxe superflu, compte tenu du manque de techniciens, et du besoin de collaborateurs mobiles, efficaces et motivés. »

« Aujourd’hui, la disponibilité des données est si vaste et si bon marché que nous devons en faire une utilisation optimale. Suivo enregistre des données pertinentes à l’aide d’une boîte noire placée dans le véhicule et, grâce à la carte SIM, connecte le bureau mobile à l’entreprise via des applications mobiles destinées au chauffeur », poursuit-elle.

Numérisation des tâches administratives

René de Jong, Sales Director chez TomTom Telematics, partage cet avis. « Établir un lien entre les travailleurs sur la route et leurs collègues au bureau permet de fournir un service de meilleure qualité aux clients, car les premiers sont les ambassadeurs de toute une organisation. »

TomTom Telematics est le leader sur le marché européen de la télématique embarquée et son rôle ne se limite pas à la planification d’itinéraires. « Nos applications de télématique visent à réduire au maximum les tâches administratives qui doivent être exécutées par les collaborateurs mobiles », poursuit René de Jong. « Grâce à nos systèmes, nous voulons non seulement permettre aux chauffeurs, coursiers ou techniciens de suivre l’itinéraire le plus rapide et le plus indiqué, mais nous souhaitons également numériser le travail administratif de sorte qu’ils puissent se consacrer pleinement à leurs tâches. »

La télématique est essentielle pour permettre à ceux qui travaillent au bureau – les collaborateurs back-office – de localiser leurs collègues. Elle limite les appels téléphoniques incessants et évite au collaborateur mobile de se sentir traqué. De plus, les clients peuvent être informés de manière proactive de l’heure d’arrivée du coursier ou du technicien par exemple.

Les entreprises peuvent également utiliser TomTom Telematics pour examiner le comportement de conduite des chauffeurs et éventuellement l’adapter. « Jusqu’à 30 % des coûts d’un véhicule sont influencés par l’usage », avance René de Jong. « Aussi bien par l’usure prématurée des pièces que par une consommation élevée de carburant. C’est pourquoi le système de coaching actif, qui assiste les chauffeurs durant la conduite, remporte également un franc succès. »

TomTom Telematics a présenté il y a peu sa nouvelle plateforme WEBFLEET, qui permet une gestion de flotte plus rapide, plus intelligente et plus efficace. Il est désormais plus facile de développer et d’ajouter des applications partenaires ainsi que de nouvelles fonctionnalités. La plateforme a été entièrement revue sur la base du feed-back de 49.000 clients et de données relatives à 785.000 véhicules à travers le monde. L’une des applications améliorées permet aux gestionnaires de planifier des itinéraires à l’avance. Ils peuvent ainsi s’assurer que les chauffeurs suivent un trajet spécifique ou évitent certains lieux de passage.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !