Les USA font un pas de plus vers le camion autonome

 05/10/2018  Claude Yvens  Réglementation
Les USA font un pas de plus vers le camion autonome

L’administration américaine vient de publier un rapport dans lequel les systèmes d’intelligence artificielle sont potentiellement reconnus comme ‘conducteur’ dans le cas de la conduite autonome. Selon Bloomberg, il s’agit d’une étape majeure qui doit accélérer la mise sur le marché de cette technologie.

Le rapport ‘Automated Vehicles 3.0’ fait tomber une barrière administrative importante sur la route vers la conduite à 100 % autonome. A l’heure actuelle, le régulateur américain de la sécurité routière considère toujours (comme en Europe) que le conducteur de tout véhicule circulant sur la voie publique doit être un être humain. Cette barrière va tomber. D’autre part, le Département du Transport Fédéral ne limite plus à dix sites les endroits où les véhicules autonomes peuvent être testés.

La lecture du rapport en dit cependant long sur la différence d’approche entre les Etats-unis et l’Europe : le DoT réaffirme que dans le domaine de la conduite autonome comme dans d’autres domaines, il s’en tiendra à sa politique d’auto-certification. En d’autres termes, les constructeurs désirant mettre sur le marché un véhicule autonome ne devront pas passer par un système d’homologation comme l’Europe en impose.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !