Les transporteurs plus ‘verts’ que les autres camions?

 23/08/2019  Claude Yvens  Economie
Les transporteurs plus ‘verts’ que les autres camions?

L’UPTR a obtenu auprès de Viapass des chiffres plus précis que ceux qui sont publiés chaque semestre par l’entité inter-régionale chargée de gérer la redevance kilométrique. Il en ressort (mais cela reste encore à objectiver) que les transporteurs routiers pour compte de tiers ont davantage ‘verdi’ leur flotte depuis l’introduction de la redevance.

Les chiffres obtenus par l’UPTR ont été clôturés au 30 juin dernier. Il en ressort que 67 % des kilomètres parcourus le sont désormais par des véhicules répondant à la norme Euro 6 (+ 3 % en trois mois et +35 % depuis le 1er avril 2016), tandis que la part des Euro 5 est passée de 49 à 25 % en trois ans. Il reste environ 8 % de kilomètres parcourus par des véhicules plus polluants (Euro 4 et antérieurs), dont 4.63 % sous la norme Euro 3. “Le renouvellement ‘naturel’ des camions des entreprises de transport professionnelles a engendré un verdissement de la flotte de camions avec notamment un remplacement de camions Euro 5 par des camions Euro 6”, commente Michael Reul, directeur de l’UPTR, qui voudrait affiner l’analyse en faisant croiser les données de Viapass avec celles du SPF Mobilité, qui peut identifier chacun des 71.357 poids lourds immatriculés par les transporteurs en ordre de licence. Ces chiffres pourraient montrer que le secteur du transport routier utilise des véhicules plus récents que la moyenne ce qui corroborerait une opinion largement répandue.

Interdire les Euro 3 ?

A quoi servirait cette analyse ? “Les futures majorités vont vouloir prendre des mesures pour combattre la pollution de l’air et le réchauffement climatique, et il faut qu’elles travaillent sur base de données objectives”, nous répond Michael Reul. “Si l’un ou l’autre ministre travaille sur base d’a priori faux, il nous trouvera toujours sur sa route. Mais au vu des chiffres disponibles, nous n’aurions par exemple que peu d’arguments à opposer à une proposition visant à interdire progressivement la circulation des camions antérieurs à la norme Euro 3. Il faut identifier les secteurs économiques qui utilisent encore des camions qui approchent ou dépassent une durée de vie de 20 ans.”

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !