Les Pays-Bas mettent un terme au système de ristourne sur le LNG

 25/10/2018  Claude Yvens  Economie
Les Pays-Bas mettent un terme au système de ristourne sur le LNG

Aux Pays-Bas, le ministère des Finances veut mettre un terme, fin 2018, au système de ristourne pour le LNG. Pour Transport en Logistiek Nederland et evofenedex, il ne s’agit pas d’une bonne idée.

Depuis le 1er janvier 2014, les Pays-Bas applique un régime temporaire de ristourne au niveau des accises sur le LNG. Cet accord a été conclu pour 5 ans et s’achève donc théoriquement fin 2018. Il permet d’obtenir une ristourne à la pompe à hauteur de 12,5 cents par kilo de LNG. « Cette décision entrave le passage au carburant écologique bio-LNG et dupe les entreprises qui étaient devenues des précurseurs en achetant des véhicules LNG », déclarent evofenedex et TLN dans un communiqué commun. Ils ont, plus tôt dans l’année, insisté auprès du ministère pour allonger ce régime de ristourne LNG jusqu’en 2022 pour y définitivement mettre un terme ensuite. « Ce prolongement permettrait d’intensifier l’application du LNG et de faciliter la transition vers le bio-LNG. L’arrêt définitif de cette règle en 2022 constituerait pour chaque chef d’entreprise une perspective claire. Entre-temps, les autorités et les entreprises pourraient réaliser, en concertation, une adaptation des accises sur les carburants afin de stimuler l’énergie verte an levant des accises supplémentaires sur les carburants fossiles », expliquent TLN et evofenedex.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !