Les grands défis de 2017 : l’innovation

 11/01/2017  Claude Yvens  enews
Les grands défis de 2017 : l’innovation

Le monde change de plus en plus vite, mais la Belgique fait du sur-place. C’est en tout cas l’impression désagréable qu’en ont les observateurs du monde du transport routier. Comment faire pour reprendre le train de l’innovation en marche ?

Deux écocombis qui roulent en Flandre, un peu plus (espérons-le…) qui rouleront en Wallonie, le Ring de Bruxelles qui leur est de toutes façons inaccessible… nos voisins du nord peuvent se gausser de leurs concurrents du sud, eux qui n’attendent qu’un signal du Benelux pour faire déferler sur nos autoroutes une partie des centaines d’écocombis qu’ils ont appris, eux, à utiliser aux Pays-Bas. Leur avance est telle que l’ouverture du Benelux aux ensembles routiers longs risque désormais d’être freinée pour de basses raisons de protectionnisme. Et qu’un accord bilatéral entre les Pays-Bas et l’Allemagne pourrait même se réaliser sans que la Belgique n’ait à y redire, quitte à voir des flux de transport éviter notre pays et de nouveaux centres de distribution européens ne pas s’y installer. Voilà le résultat de quinze années d’immobilisme et de dispersion des compétences (on a le droit de ne pas être d’accord avec moi…)

Autre exemple : la circulation en peloton. Les Pays-Bas, avant la fin de cette année, feront rouler des pelotons en conditions réelles, impliquant les principales chaînes de la grande distribution, plusieurs grands transporteurs et de nombreux instituts de recherche. Et qui aura accumulé une expérience précieuse pour le jour où la conduite semi-autonome deviendra une réalité économique ? Qui ?

Malgré les efforts méritoires du VIL et de Logistics in Wallonia (entre autres), nous voyons les pays voisins prendre une avance inquiétante dans les domaines où l’innovation technologique d’aujourd’hui fournira l’avantage concurrentiel de demain. Par manque de vision d’ensemble… et d’une bonne dose de courage politique. Et c’est précisément ce qu’il faut retrouver pour reprendre le train de l’innovation en marche : du courage politique et une vision de la mobilité qui ne s’arrête pas à chaque fois que le Ring de Bruxelles ou la E40 passe d’une région à l’autre.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !