Les chauffeurs sensibilisés au trafic d’immigrants

 19/07/2016  Claude Yvens  Expertise Center
Les chauffeurs sensibilisés au trafic d’immigrants

Le ministre Jan Jambon et le secrétaire d’État Theo Francken ont lancé une campagne de sensibilisation pour les chauffeurs de poids lourds concernant l’intrusion d’immigrants illégaux dans les camions.

Cette campagne (qui s’adresse aussi aux chauffeurs étrangers qui utilisent la Belgique comme pays de transit) a reçu le soutien du SPF Intérieur, de la Police Fédérale, de la Maatschappij van de Brugse Zeevaartinrichtingen (MBZ), de l’Association Port of Zeebrugge Interest (APZI) et de la Febetra. Elle reprend des brochures (en 10 langues) reprenant des conseils utiles, des affiches et un grand panneau reprenant un pictogramme qui sera placé dans le port de Zeebruges.

« La problématique de la traite d’êtres humains dans les poids lourds touche le secteur du transport de marchandises depuis des dizaines d’années. Les trafiquants d’êtres humains se focalisent principalement sur les poids lourds qui circulent en direction de la Grande-Bretagne. Or, après la France, les Pays-Bas et l’Allemagne, la Grande-Bretagne constitue l’un des principaux pays de destination pour le transport belge.

Si, sur le territoire anglais, des clandestins sont retrouvés dans le véhicule, les conséquences pour le chauffeur et pour la société de transport ne sont pas négligeables. Une amende de 2000 GBP est infligée par clandestin trouvé et ce, tant au chauffeur qu’à l’entreprise. Outre l’amende, la marchandise et/ou le véhicule sont souvent endommagés (bâches lardées), sans oublier les nombreux cas où le chauffeur est lui-même victime d’agressions.

Les sociétés de transport font tout pour pouvoir livrer les marchandises sans problème à leur destination. Dans la mesure du possible, l’entreprise prévoit une sécurisation plus poussée du véhicule et le chauffeur est sensibilisé afin de prendre les mesures de précaution nécessaires.

Nous sommes, en tant que fédération, très satisfaits de pouvoir compter sur le soutien des autorités pour la sensibilisation des chauffeurs belges et étrangers. », explique-t-on à la Febetra.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !