Le transport croîtra moins vite que le PIB belge

 01/02/2019  Claude Yvens  Economie
Le transport croîtra moins vite que le PIB belge
Le Bureau du Plan vient de publier une intéressante étude prospective sur l’évolution des flux de transport en Belgique. En ce qui concerne le transport de marchandises, on y relève surtout que la demande de transport continuera à progresser, mais de manière moins intensive par rapport à l’évolution du PIB.
En d’autres termes, le nombre de tonnes transportées et de tonnes-kilomètres parcourues pour chaque euro de PIB décroîtra de manière structurelle. Ce phénomène s’explique par le glissement de l’économie belge vers les services et par l’augmentation de la valeur moyenne des marchandises transportées. Par ailleurs, les flux de transport national resteraient stables (+ 5 % entre 2015 et 2040), alors que les flux internationaux progresseraient de 39 % sur la même période.
En matière de répartition modale, on devrait assister à quelques glissements de parts de marché selon le Bureau du Plan :

le transport routier  restera de loin le mode de transport principal pour le flux national, mais on note une progression plus forte des tonnages transportés par le mode ferroviaire et la navigation intérieure que par le transport routier. Et encore faut-il distinguer, au sein du transport routier, la part plus importante que le Bureau du Plan attribue à la camionnette, qui croître de 14 % en transport national là où le camion ne progresserait que de 3 % en 25 ans!

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !