Le terminal ATO va fortement se développer

 21/08/2018  Claude Yvens  Economie
Le terminal ATO va fortement se développer

ATO ambitionne de devenir le terminal shortsea d’Anvers et, pour cela, il va fortement se développer. Plus de 10 millions d’euros vont également être investis dans le terminal.

ATO est une joint venture entre Boortmalt (50 %) et Van Moer Logistics (50 %). Elle est située à la pointe du dock Churchill et du 6e Havendok. “Différents clients et relations ont fait part de leur souhait de bénéficier d’un service de shortsea LOLO au départ d’Anvers alors qu’un grand nombre de ces liaisons partent actuellement d’autres ports. Anvers possède encore un potentiel gigantesque en termes de volumes shortsea et ATO entend devenir une des meilleures plates-formes shortsea d’Europe. Pour être compétitif dans ce créneau, la taille et le service sont très importants”, déclare-t-on chez ATO.

La concession d’ATO a été étendue de 90.000 m2 pour atteindre 37 ha et le terminal a vu la longueur de ses quais s’allonger de 700 m pour une longueur totale de 1,2 km. De nouvelles grues sont prévues pour l’an prochain et toute l’infrastructure d’accès sera également renouvelée avec des couloirs supplémentaires, une zone ‘pre-gate’ et ‘interchange’. Tout ceci sera réalisé en quatre phases dont la dernière sera finalisée au cours de l’été 2019.

ATO va également tester l’ouverture de nuit côté terre. Un planificateur sera prévu la nuit. Par ailleurs, ATO souhaite mettre sur pied une liaison par barge vers la rive gauche en collaboration avec iBarge, la société de Van Moer Logistics qui exploite des péniches. En outre, une liaison ferroviaire d’ATO vers les terminaux maritimes est envisagée.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !