Transportmanagement.be

Le marché du pneumatique en recul de 7 % en 2012

 31/01/2012  Claude Yvens  Autres fournisseurs
Le marché du pneumatique en recul de 7 % en 2012

Les manufacturiers de pneus poids lourds estiment que le marché va baisser de 7 % environ en Belgique pour l´année 2012. Cette baisse sera due à trois facteurs principaux : une baisse des immatriculations de poids lourds (selon des prévisions qui restent supérieures aux chiffres de 2009 et 2010), une légère baisse du parc total de poids lourds en Belgique (de 1500 véhicules environ) et une baisse plus significative du kilométrage total parcouru par ces véhicules belges. Ce dernier facteur tient compte de la réorganisation des opérations de transport des transporteurs internationaux, qui réduisent année après année leur rayon d´action pour résister à la concurrence des pays de l´est. Ce kilométrage total serait en 2012 similaire à celui de 2009 (source : Goodyear Dunlop). La baisse de la vente de pneus serait de toute façon nettement inférieure à celle de 2009, où le marché avait chuté de 18 %.

Moins de hausses de prix à court terme

Il est par contre peu probable que le prix des pneumatiques connaîtra trois ou quatre augmentations comme l´an dernier. Les manufacturiers suivent en cela un index mondial dénommé CMAI Tire Index qui reprend de manière pondérée les principaux facteurs de prix d´un pneumatique (caoutchouc, noir de carbone, silice, acier… et pétrole). Cet index était passé de 86,2 au deuxième trimestre 2009 à plus de 180 au troisième trimestre 2011. Il s´est un peu détendu en fin d´année, mais pourrait remonter en 2012, sous la pression des prix du pétrole et la chute de la parité entre l´euro et le dollar. La rapidité avec laquelle les manufacturiers transforment cette hausse de prix de revient en hausse de prix dépend évidemment des conditions de marché. En 2010, ils ont manifestement attendu que la reprise économique se confirme avant d´imposer des hausses de prix, ce qui a eu pour effet de condenser les hausses de prix sur une période plus courte. 

Hausse des prix à moyen terme

A moyen terme, cependant, un autre facteur poussera les prix à la hausse. L´introduction du système de labellisation des pneus en novembre va provoquer la mise sur le marché de gammes entièrement neuves, qui auront nécessité d´immenses investissements en recherche et développement. On peut comparer cette tendance, toutes proportions gardées, à l´introduction de la norme Euro 6 pour les moteurs de poids lourds. Ces investissements supplémentaires se retrouveront inévitablement dans le prix de vente des pneus en 2013 ou 2014.