Le corridor Anvers – Bruxelles, 2e hotspot le plus prisé d’Europe

 05/12/2017  Philippe Van Dooren  News Logistics, Real Estate
Le corridor Anvers – Bruxelles, 2e hotspot le plus prisé d’Europe

Venlo est la zone la plus attractive d’Europe pour la logistique. Le corridor Anvers/Bruxelles occupe la deuxième place. C’est ce qui ressort d’une enquête de Prologis et eyefortransport sur les régions logistiques les plus recherchées d’Europe. Plus généralement, il apparaît que l’accès immédiat aux grands centres de consommateurs et la proximité de main-d’oeuvre constituent les facteurs déterminants. Concernant ces deux critères, le Benelux et l’Allemagne obtiennent les meilleurs scores. En raison du coût du travail, la Pologne et l’Europe centrale se distinguent aussi.

Une enquête préalable du promoteur immobilier avait déjà montré que la reconfiguration des supply chains reste le moteur le plus important au niveau de la demande d’immobilier logistique neuf. Pour les entreprises qui veulent optimaliser leur logistique en Europe, les ‘prime locations’ constituent une part essentielle de leur stratégie. Cela signifie que ces entreprises veulent consolider leurs réseaux en centres de distribution ‘Class A’. Les réseaux paneuropéens et multi-pays poursuivront dès lors leur croissance.

L’étude portait également sur la question de savoir pourquoi les clients logistiques privilégiaient certains endroits par rapport à d’autres. Pour le rapport intitulé “Customer Growth Strategies : Les emplacements logistiques les plus recherchés d’Europe”, 280 logisticiens ont été interrogés. Au total, une centaine de lieux ont été évalués. Il apparaît donc que l’accès immédiat aux grands centres de consommateurs constitue le facteur déterminant. Les régions très peuplées où la consommation est la plus importante sont dès lors toujours plus importantes. La proximité d’une main-d’oeuvre adaptée a également une grande influence, ce qui profite à l’Europe du Nord-Ouest en général. Sur le plan du personnel, la Pologne a également un avantage car le coût y est plus bas. Mais les coûts sont moins importants que d’autres facteurs, et il s’agit là d’une constatation frappante.

La Belgique est une des cinq régions les plus prisées pour tous les critères sauf sur celui de la législation et de la réglementation. Sur ce plan, la Belgique n’entre même pas dans le Top 5. “Il faut noter aussi que tous les pays du Top 5 obtiennent des scores qui sont très proches les uns des autres”, déclare Dirk Sosef, Vice President Research & Strategy de Prologis.

Selon Sosef, la demande de terrains logistiques croît partout en Europe du Nord-Ouest, avec Venlo et l’axe Bruxelles – Anvers comme régions de pointe. La disponibilité des terrains baisse partout, mais ceci ne constitue pas vraiment un problème pour les personnes interrogées. “Venlo est une exception : on y trouve encore assez bien de terrains disponibles. A l’autre extrémité, il y a Hambourg. Là, il n’y a vraiment plus rien de disponible.”

D’après Sosef, deux grandes conclusions peuvent être tirées. “La première, c’est que le Benelux reste attractif, surtout l’arrière-pays des grands ports. Les conteneurs y sont de plus en plus ouverts, et plus tant dans les ports eux-mêmes”, dit-il.

Deuxième constatation de Sosef : la demande croît dans les zones métropolitaines, en d’autres termes dans des lieux plus proches des centres peuplés. “Avant, il y avait davantage de demande pour de grands emplacements au milieu des champs ou des bois, mais c’est de moins en moins le cas. Cela vient du fait que l’accent porte davantage sur la proximité de personnel disponible”, dit-il pour conclure.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !