L’angle mort demeure un point sensible

 22/05/2012  Yannick Haesevoets  Trucks
L’angle mort demeure un point sensible

L’angle mort est impliqué dans près de la moitié des accidents entre des poids lourds et des usagers faibles. Ce chiffre ressort d’une analyse réalisée par l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) sur base de 135 accidents.

L’étude met en lumière un certain nombre d’améliorations importantes. Les pistes cyclables et les carrefours sont ainsi encore trop souvent peu sécurisés. Beaucoup de chauffeurs de poids lourds n’adoptent de plus pas le bon “comportement visuel” aux carrefours, de sorte qu’ils ne remarquent pas les cyclistes. Les cyclistes pensent quant à eux trop facilement qu’ils sont visibles pour les poids lourds, alors que ce n’est pas le cas. Dans notre pays, on enregistre chaque année une cinquantaine d’accidents entre des poids lourds et des usagers faibles, dans lesquels l’angle mort jour un rôle. Ces accidents causent cinq à dix décès par an.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !